Élections: les régions du Québec submergées par une mer bleu pâle

Publié le 03/10/2022 à 20:35, mis à jour le 03/10/2022 à 23:50

Élections: les régions du Québec submergées par une mer bleu pâle

Publié le 03/10/2022 à 20:35, mis à jour le 03/10/2022 à 23:50

Par La Presse Canadienne

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault (Photo: La Presse Canadienne)

La Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault a consolidé sa domination dans les régions en dehors de la métropole à mesure que sont dépouillés les bulletins de vote de l’élection provinciale. La CAQ  s’est même permis de peindre en bleu pâle des circonscriptions de Laval aux dépens du Parti libéral et des bastions péquistes dans l'est du Québec.

 

Grand Montréal et Laval

La seule circonscription que la CAQ a perdue dans cette élection, Camille-Laurin, se trouve sur l’île de Montréal et c’est le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, qui l’a arrachée au parti de François Legault. Québec Solidaire a de son côté ravi aux libéraux la circonscription de Maurice-Richard, laissée vacante après l’expulsion de la députée Marie Montpetit. Les libéraux avaient remporté 19 des 27 circonscriptions de l’île en 2018.  En fin de soirée, le PLQ avait gagné 16 circonscriptions dans la métropole et il était en avance dans Anjou-Louis-Riel. Les libéraux ont également perdu du terrain à Laval. Les circonscriptions de Vimont et Laval-des-Rapides ont basculé du côté de la CAQ. Le PLQ a toutefois conservé Chomedey et en fin de soirée, les résultats n’étaient toujours pas confirmés pour Fabre et Mille-Îles.

 

Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches

Québec solidaire a réussi à conserver le comté de Catherine Dorion, qui ne s’est pas représentée, les électeurs de la circonscription de Taschereau ayant décidé de faire confiance à Etienne Grandmont. Le nouveau collègue de celui-ci, Sol Zanetti, a également remporté sa lutte dans Jean-Lesage. Québec est donc coloré exactement avec les mêmes couleurs qu’au moment de la dissolution de l’assemblée avec neuf caquistes et deux solidaires. Dans Chaudière-Appalaches, les électeurs ont à nouveau fait confiance à la CAQ dans au moins cinq des sept circonscriptions. En fin de soirée, la Coalition avenir Québec et le Parti conservateur du Québec se livraient toujours de chaudes luttes dans Beauce-Nord et Beauce-Sud. 

 

Laurentides-Lanaudière

Dans Laurentides-Lanaudière, la circonscription de l’ancienne députée péquiste Véronique Hivon était le seul point bleu foncé dans une mer bleu pâle avant les élections. Mais Joliette est désormais caquiste après la victoire de François St-Louis.

 

Estrie et Centre-du-Québec

Québec solidaire a résisté au raz-de-marée caquiste en Estrie alors que Christine Labrie a remporté un deuxième mandat dans Sherbrooke. Toutes les autres circonscriptions de cette région appartiennent au parti de François Legault. La CAQ a également raflé toutes les circonscriptions dans le Centre-du-Québec.

 

Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec

L’Abitibi est maintenant entièrement un territoire caquiste après la défaite de la députée de Québec solidaire Émilise Lessard-Therrien, qui s’était battue du côté des groupes citoyens insatisfaits de la façon dont le gouvernement a géré le dossier de la Fonderie Horne. L'ancien député libéral Daniel Bernard représentera désormais les citoyens de Rouyn-Noranda-Témiscamingue. La CAQ a également conservé la circonscription d'Ungava.

 

Saguenay–Lac-Saint-Jean et Mauricie

Les cinq circonscriptions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et les quatre de la Mauricie sont caquistes. Dans ces deux régions, la seule circonscription qui n'appartenait pas à la CAQ à la dissolution de l'assemblée s’est maintenant rangée du côté du parti du gouvernement. Jonquière, qui a été longtemps représenté par le péquiste Sylvain Gaudreault, a été remporté par le caquiste Yannick Gagnon.

 

Bas-Saint-Laurent-Côte-Nord et Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

La marée bleu pâle a progressé jusque dans les bastions péquistes de l’est de la province. Les deux circonscriptions de la Côte-Nord, qui étaient représentées par le Parti québécois (PQ), sont passées aux mains de la CAQ. À Gaspé, la députée péquiste sortante Méganne Perry Mélançon a perdu contre le caquiste Stéphane Sainte-Croix. Une autre caquiste, Catherine Blouin, a ravi au PQ la circonscription de Bonaventure, malgré une chaude lutte livrée par le péquiste Alexis Deschênes. Quant à la région du Bas-Saint-Laurent, seul le péquiste Pascal Bérubé, député sortant de Matane-Matapédia, a résisté à la vague caquiste. En fin de soirée, le député sortant du PQ Joël Arseneault était en avance dans les Îles-de-la-Madeleine.  

 

Outaouais

En Outaouais, la CAQ a conservé les circonscriptions de Gatineau, Papineau et Chapleau en plus de ravir Hull aux libéraux. Le PLQ a réussi à défendre la circonscription de Pontiac.

 

Montérégie

Avant le déclenchement des élections, vingt circonscriptions étaient sous la bannière caquiste, contre trois pour le PLQ dans cette région: Vaudreuil, La Pinière et La Porte.  Le PLQ conservera La Pinière, mais en fin de soirée, des résultats incomplets montraient des luttes serrées dans les deux autres comtés.

 

Par Stéphane Blais

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.