Comment favoriser l'employabilité des jeunes Autochtones du Canada atlantique?

Publié le 14/07/2022 à 13:42

Comment favoriser l'employabilité des jeunes Autochtones du Canada atlantique?

Publié le 14/07/2022 à 13:42

Par La Presse Canadienne

Près de 49 000 postes étaient vacants dans la région de l’Atlantique en avril, portant le taux de vacance à un niveau record de 4,9%. (Photo: 123RF)

HALIFAX — Une nouvelle recherche indique que la réduction de l’écart d’emploi qui touche les jeunes Autochtones du Canada atlantique est essentielle pour atténuer la pénurie aiguë de main-d’œuvre dans la région.

Le Conseil économique des provinces de l’Atlantique affirme que les résultats en matière d’emploi pour les jeunes Autochtones se sont améliorés au cours des dernières années. Mais l’organisme constate que cette population, en croissance rapide dans la région, accuse toujours un retard par rapport aux jeunes allochtones.

La recherche a révélé que les jeunes Autochtones de moins de 25 ans font face à un certain nombre d’obstacles sur le marché du travail, notamment un faible niveau de scolarité et un manque de ressources comme le transport.

Le rapport indique qu’un financement supplémentaire pour la formation, le développement des compétences et l’entrepreneuriat des jeunes Autochtones contribuerait à améliorer leur sort sur le marché du travail.

L’étude indique que ces mesures permettraient de stimuler le développement économique dans les communautés autochtones et contribueraient à résoudre la pénurie de main-d’œuvre dans l’économie de la région en général.

Près de 49 000 postes étaient vacants dans la région de l’Atlantique en avril, portant le taux de vacance à un niveau record de 4,9%.

L’analyste principal des politiques de l’APEC, Fred Bergman, auteur principal du rapport, affirme que les jeunes Autochtones des provinces de l’Atlantique qui vivent hors réserve ont connu des améliorations substantielles sur le marché du travail entre 2007 et 2021. Mais ils ont toujours des taux d’emploi inférieurs à ceux des jeunes allochtones, a-t-il déclaré.

«Réduire les obstacles et combler les écarts est essentiel pour promouvoir le développement économique dans les communautés autochtones, a déclaré M. Bergman. Cela élargira également le bassin de travailleurs qualifiés dans notre économie pour aider à remédier aux pénuries de main-d’œuvre persistantes dans la région.»

 

Sur le même sujet

À la une

Cryptos et TradFi, des liaisons dangereuses à surveiller

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les crypto-actifs se développent et ils se mêlent aux produits financiers classiques.

Les copropriétaires de Torstar acceptent un processus de médiation-arbitrage

Les deux parties devront déterminer qui reprendra l’entreprise.

Intraprenez!

BLOGUE INVITÉ. 33% des jeunes professionnels envisageraient de se lancer en affaires si leur employeur l'autorisait.