Chine: le Canadien Xiao Jianhua en prison pour 13 ans pour des crimes financiers

Publié le 19/08/2022 à 07:48

Chine: le Canadien Xiao Jianhua en prison pour 13 ans pour des crimes financiers

Publié le 19/08/2022 à 07:48

Par La Presse Canadienne

Xiao Jianhua était l'un des hommes les plus riches de Chine et le fondateur du conglomérat Tomorrow. (Photo: Getty Images)

Pékin — Un magnat canadien d'origine chinoise a été condamné vendredi à 13 ans de prison pour une série d'infractions financières et sa société a été condamnée à une amende de 8,1 milliards de dollars, a annoncé un tribunal chinois.

Xiao Jianhua a été reconnu coupable d'avoir détourné des milliards de dollars de dépôts auprès de banques et d'assureurs et d'avoir offert des pots-de-vin à des fonctionnaires, a déclaré le Tribunal populaire intermédiaire numéro un de Shanghai sur son compte de réseau social.

M. Xiao a été vu pour la dernière fois dans un hôtel de Hong Kong en janvier 2017 et aurait été emmené en Chine continentale par les autorités chinoises. Des médias d'information ont rapporté plus tard qu'il faisait l'objet d'une enquête par les autorités anticorruption, mais aucun détail n'a été publié.

Le gouvernement canadien a déclaré que les diplomates avaient été empêchés d'assister à son procès, le 5 juillet.

Tomorrow Group, une entreprise contrôlée par Xiao Jianhua, a été lié à une série de poursuites anticorruption et de saisies de sociétés financières par les régulateurs.

Xiao Jianhua a disparu au milieu d'une vague de poursuites contre des hommes d'affaires chinois accusés d'inconduite.

Cela a alimenté la spéculation selon laquelle le Parti communiste au pouvoir pourrait enlever des personnes en dehors du continent. Hong Kong interdisait alors à la police chinoise d'opérer dans l'ancienne colonie britannique, qui dispose d'un système juridique distinct.

Depuis lors, Pékin a renforcé le contrôle sur Hong Kong, suscitant des plaintes selon lesquelles il viole l'autonomie promise lors de la rétrocession du territoire à la Chine en 1997. Le Parti communiste a imposé une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong en 2020 et a emprisonné des militants prodémocratie.

La police de Hong Kong a enquêté sur la disparition de Xiao Jianhua et a déclaré qu'il avait traversé la frontière vers le continent.

Au moment de sa disparition, M. Xiao valait près de 6 G$, faisant de lui la 32e personne la plus riche de Chine, selon le rapport Hurun qui dresse le décompte des personnes les plus riches du pays.

En 2020, les régulateurs ont saisi neuf sociétés contrôlées par Xiao.

Sur le même sujet

Juguler l'inflation: augmenter la productivité avant les salaires

30/09/2022 | Yves Rabeau

EXPERT INVITÉ. Les entrepreneurs devront se montrer créatifs pour minimiser l’effet des salaires sur leurs prix.

Mélanie Joly retourne à Washington pour parler de l’Ukraine

Mis à jour le 29/09/2022 | La Presse Canadienne

Elle reprend la qualification de l’OTAN des fuites de gazoducs, comme étant le produit d’un acte probable de sabotage.

À la une

Cryptos et TradFi, des liaisons dangereuses à surveiller

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les crypto-actifs se développent et ils se mêlent aux produits financiers classiques.

Les copropriétaires de Torstar acceptent un processus de médiation-arbitrage

Les deux parties devront déterminer qui reprendra l’entreprise.

Intraprenez!

BLOGUE INVITÉ. 33% des jeunes professionnels envisageraient de se lancer en affaires si leur employeur l'autorisait.