L'immigration reprend, la formation de ménages aussi

Publié le 24/09/2021 à 14:00

L'immigration reprend, la formation de ménages aussi

Publié le 24/09/2021 à 14:00

Par Camille Robillard

Sources: Statistiques Canada et Open Canada

Durant la première année pandémique, et ce, sans grande surprise, la formation de ménages au pays a été la plus basse enregistrée depuis la recension de Statistique Canada en 1999. Avec 27 000 ménages canadiens dénombrés en 2020, on observe une baisse de 87 % en comparaison avec l’année précédente. Ce phénomène s’explique notamment par le faible taux d’immigration durant cette première année de pandémie. 

Effectivement, d’avril à décembre 2020, l’immigration au Canada s’élevait à seulement 50 % de la moyenne des cinq dernières années. Toutefois, selon Matthieu Arseneau, économiste en chef à la Banque du Canada, les projections pour l’année 2021 s’annoncent encourageantes. À l’heure actuelle, l’immigration se trouve à 93 % du taux prépandémique. Une hausse considérable durant le mois de juin justifie entre autres cette statistique. Au cours de cette période, le taux d’admission de nouvelles résidences permanentes a excédé le taux de tous les mois de juin entre 2015 et 2019.

L’économiste en chef espère que cette tendance se poursuivra, alors qu’elle représente la pierre angulaire du succès de notre économie.

Sur le même sujet

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour il y a 13 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Du soulagement en Europe et un léger repli attendu à Wall Street

À surveiller : Microsoft, Uni-Sélect et Goodfood

Il y a 57 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Microsoft, Uni-Sélect et Goodfood?

Des difficultés opérationnelles plombent la rentabilité d'Héroux-Devtek

Il y a 2 minutes | La Presse Canadienne

La rentabilité est nettement inférieure aux prévisions des analystes.