BRP acquiert une participation dans l'entreprise allemande Pinion GmbH

Publié le 05/08/2022 à 10:13

BRP acquiert une participation dans l'entreprise allemande Pinion GmbH

Publié le 05/08/2022 à 10:13

Par La Presse Canadienne

L’acquisition intervient après que BRP a acheté Great Wall Motor Austria GmbH, une entreprise basée à Kottingbrunn, en Autriche. (Photo: La Presse Canadienne)

VALCOURT — BRP annonce l’acquisition d’une participation de 80% dans une entreprise allemande spécialisée dans la technologie des boîtes à engrenages.

Le fabricant québécois de Ski-Doos et Sea-Doos n’a pas précisé ce qu’il paiera pour sa participation dans Pinion GmbH, qui est basée à Denkendorf et compte une équipe de 60 employés.

José Boisjoli, président et chef de la direction de BRP, a déclaré que l’entreprise tirera parti de la technologie de Pinion pour développer de nouveaux produits électriques à assistance humaine.

Il ajoute que l’acquisition permettra à son entreprise de se développer et d’entrer dans des catégories inexploitées, telles que la mobilité urbaine et les services.

Pinion, qui conservera des bureaux en Allemagne, a été fondée en 2008 par les ingénieurs automobiles Christoph Lermen et Michael Schmitz, qui resteront actionnaires de l’entreprise.

L’acquisition intervient après que BRP a acheté Great Wall Motor Austria GmbH, une entreprise basée à Kottingbrunn, en Autriche, spécialisée dans les systèmes d’entraînement et de transmissions électriques.

 

Sur le même sujet

Le lanceur d'alerte de Twitter détaille ses accusations devant les sénateurs

Mis à jour le 13/09/2022 | AFP

«La direction de Twitter trompe les élus, les régulateurs et même son propre conseil d'administration.»

Twitter: Musk autorisé à modifier sa plainte avec le lanceur d'alerte

Mis à jour le 07/09/2022 | AFP

Elon Musk pourra ajouter les accusations du lanceur d'alerte dans ses arguments, mais le procès ne sera pas repoussé.

À la une

L'ouragan Ian provoque des inondations «catastrophiques» en Floride

Il y a 42 minutes |

De forts vents arrachaient les branches de nombreux palmiers, faisant même vaciller les poteaux électriques.

Choisir la collaboration plutôt que les profits

Le modèle des communs, c'est sortir de l'idée qu'on peut faire de l'argent sur des besoins de subsistance.

Mondial-2022: aller ou pas au Qatar? L'onéreux dilemme des commanditaires.

12:52 | AFP

Est-il opportun pour une marque de s’afficher au Mondial-2022?