BMO: hausses du bénéfice net au 4T et lors de l'exercice 2022

Publié le 01/12/2022 à 07:39, mis à jour le 01/12/2022 à 18:51

BMO: hausses du bénéfice net au 4T et lors de l'exercice 2022

Publié le 01/12/2022 à 07:39, mis à jour le 01/12/2022 à 18:51

Par La Presse Canadienne

Darryl White prévient que pour 2023, la conjoncture économique demeure incertaine. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Qu’il s’agisse d’augmenter leurs liquidités ou de réduire leurs effectifs, les banques canadiennes adoptent diverses stratégies pour se préparer à un ralentissement économique largement attendu au cours de l’année à venir.

Les banques ont décrit certaines de leurs approches à l’annonce de leurs résultats du quatrième trimestre, cette semaine, qui ont vu les dirigeants prendre des airs de prudence en raison de la variété des pressions économiques, tout en s’engageant à poursuivre la croissance.

La Banque de Montréal (BMO), qui prévoit conclure sous peu son acquisition de Bank of the West pour 16,3G$ US, ce qui exercera une certaine pression sur ses fonds propres, a déclaré qu’elle utilisait des transactions similaires à ce qu’elle a fait ces dernières années, y compris la syndication de prêts et la titrisation synthétique.

«Nous continuerons à gérer dynamiquement notre capital et nos ressources, a indiqué le chef de la direction Darryl White. Nous voyons un peu de ralentissement.»

Le chef des finances de BMO, Tayfun Tuzun, a précisé que la banque ne réduisait jusqu’à présent aucun secteur d’activité en raison de l’incertitude.

«Nous avons eu une très forte croissance des prêts au cours du trimestre. De toute évidence, cela devrait être la preuve que nous faisons toujours toutes les affaires que nous avons avec nos clients», a-t-il souligné lors d’un appel aux analyses.

Hausse du bénéfice

Le bénéfice net de BMO Groupe financier a bondi au quatrième trimestre de 2022 par rapport à la même période de l’exercice financier précédent.

Il est passé en un an de 2,159 milliards de dollars (G$), ou de 3,23$ par action, à 4,483G$, ou 6,51$.

Pendant la même période, le bénéfice net ajusté a reculé de 2,226G$, ou de 3,33$ par action, à 2,136G$, ou 3,04$ par action.

BMO Groupe financier explique à propos du recul du bénéfice net ajusté que la hausse de revenus nets a été contrebalancée par un accroissement des charges et par une augmentation de la dotation à la provision pour pertes sur créances.

Quant à la comparaison de l’exercice 2022 et de celui de l’an dernier, elle révèle que le bénéfice net a fortement progressé, de 7,754G$, ou de 11,58$ par action, à 13,537G$, ou 19,99$ par action.

Une augmentation du bénéfice net ajusté a aussi été observée, de 8,651G$, ou de 12,96$ par action, à 9,039G$, ou 13,23$ par action.

M. White, le chef de la direction, a aussi noté de très bons résultats au chapitre des revenus. Il les attribue à la croissance solide et à la qualité des prêts et des dépôts, de même qu’à l’expansion des marges nettes d’intérêts.

Il prévient que pour 2023, la conjoncture économique demeure incertaine, puisque l’inflation et la hausse des taux d’intérêt devraient ralentir l’économie à court terme.

BMO Groupe financier déclare par ailleurs un dividende trimestriel de 1,43$ par action ordinaire. Le dividende sera payable le 28 février prochain.

Sur le même sujet

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, BMO et Disney

20/01/2023 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, BMO et Disney? Voici quelques recommandations d’analystes.

La Banque de Montréal a le feu vert réglementaire pour acquérir Bank of the West

L’institution financière estime que l’entente permettra d’accroître son empreinte aux États-Unis.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en baisse

Mis à jour le 08/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Fed et les prévisions des entreprises inquiètent.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 08/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Pourquoi la Banque du Canada a relevé son taux directeur?

La Banque du Canada a relevé son taux directeur d’un quart de point de pourcentage, le 25 janvier dernier.