Bell: 4200 syndiqués appelés à se prononcer sur un mandat de grève

Publié le 17/06/2022 à 11:01

Bell: 4200 syndiqués appelés à se prononcer sur un mandat de grève

Publié le 17/06/2022 à 11:01

Par La Presse Canadienne

Les syndiqués sont des employés de bureau en général, préposés aux renseignements et à la facturation. (Photo La Presse Canadienne)

Plus de 4000 travailleurs chez Bell, au Québec et en Ontario, sont appelés ces jours-ci à se prononcer sur un mandat de grève.

Il s’agit de 4200 membres du syndicat Unifor, affilié à la FTQ, qui sont des employés de bureau en général, préposés aux renseignements et à la facturation.

Le mandat sur lequel ils sont appelés à voter en est un de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale et illimitée, a précisé vendredi le syndicat Unifor

Les syndiqués ont commencé à voter jeudi soir et pourront le faire jusqu’à dimanche midi. Le vote se fait par voie électronique.

Les principaux points en litige sont les salaires, la politique de télétravail de l’employeur, ainsi que la protection des emplois.

La convention collective est échue depuis le 30 novembre dernier.

Sur le même sujet

Bell Solutions techniques demande des services essentiels en cas de grève

Bell a adressé une requête au CCRI dans le but d’obtenir le maintien au travail de quelques centaines d'employés

«L'Affaire Lisa LaFlamme», ou comment torpiller sa réputation

09/09/2022 | Pierre Gince

BLOGUE INVITÉ. Même si votre organisation est plus petite que Bell Media, il y a ici de précieuses leçons à en tirer.

À la une

Les prix du bois d'oeuvre à leurs niveaux prépandémie

La demande de nouveaux permis pour construire des maisons a plongé de 8,5% en août aux États-Unis.

L'ouragan Ian provoque des inondations «catastrophiques» en Floride

15:19 |

De forts vents arrachaient les branches de nombreux palmiers, faisant même vaciller les poteaux électriques.

Choisir la collaboration plutôt que les profits

Le modèle des communs, c'est sortir de l'idée qu'on peut faire de l'argent sur des besoins de subsistance.