Banque TD: optimisme pour 2023 en marge d'une progression des bénéfices 2022

Publié le 01/12/2022 à 07:35, mis à jour le 01/12/2022 à 14:22

Banque TD: optimisme pour 2023 en marge d'une progression des bénéfices 2022

Publié le 01/12/2022 à 07:35, mis à jour le 01/12/2022 à 14:22

Par La Presse Canadienne

À moins que les conditions macroéconomiques ne changent radicalement, Groupe Banque TD prévoit tout de même atteindre ou excéder son objectif de croissance. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Le Groupe Banque TD a vu ses bénéfices grimper au quatrième trimestre, malgré la mise de côté d’argent pour des prêts potentiellement irrécouvrables, car il a bénéficié en partie de marges d’intérêt plus élevées sur ses prêts.

La banque, avec une base de dépôts substantielle qui lui donne accès à un financement moins cher, a profité plus que certaines autres institutions de la hausse des taux d’intérêt.

La TD a vu ses marges augmenter à la fois dans les services bancaires canadiens et américains ainsi que dans la croissance des prêts moyens, en hausse de 9,5% et 11% respectivement par rapport à il y a un an, ce qui a aidé à stimuler les bénéfices.

«Nous avons enregistré des bénéfices records dans les services bancaires personnels et commerciaux au Canada, et un trimestre record dans la banque de détail aux États-Unis», a indiqué le directeur financier Kelvin Tran lors d’une entrevue.

La banque a également continué d’investir dans la croissance de ses dépôts et de sa clientèle, avec des dépenses en hausse de 10% au cours du trimestre par rapport à il y a un an, y compris dans le personnel, malgré les craintes d’un ralentissement à venir.

«Nous avons vu cela comme une occasion importante pour nous d’investir stratégiquement dans nos employés, a ajouté Kelvin Tran. Nous déployons plus de banquiers, plus de conseillers pour aider nos clients, car c’est un environnement très difficile et nous voulons être là pour eux.»

Il a souligné que la banque restait le qui-vive et pouvait réagir aux conditions économiques changeantes au besoin, mais qu’elle était toujours axée sur la croissance.

L’une des plus grandes sources de croissance pour la banque sera son acquisition, en attente d’approbation, de 13,4 milliards $ US de la banque First Horizon aux États-Unis, mais elle devra peut-être patienter plus longtemps, car la conclusion de l’accord s’enligne plutôt pour le premier semestre de l’année financière 2023, plutôt que le premier trimestre, comme annoncé précédemment.

Kelvin Tran a rappelé que le calendrier des approbations réglementaires n’est pas sous son contrôle.

«Nous continuons à travailler pour conclure la transaction, nous y travaillons très dur, et nous progressons», a-t-il dit.

Les mouvements financiers en prévision de l’acquisition, y compris une couverture contre la volatilité des taux d’intérêt et la vente de certaines actions de Charles Schwab Corp pour financer l’opération, ont permis une croissance significative des bénéfices pour le trimestre à 6,67 milliards de dollars (G$), contre 3,78 G$ au même trimestre l’an dernier.

Le bénéfice ajusté pour supprimer la préparation liée à la prise de contrôle s’est élevé à 4,07 G$, soit 2,18 $ par action, en hausse de 5% par rapport à 3,87 G$ ou 2,04 $ par action un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice de 2,06 $ par action, selon les estimations compilées par la société de données sur les marchés financiers Refinitiv.

Cet écart est survenu malgré des provisions pour pertes sur créances plus élevées que prévu, qui ont totalisé 617 millions de dollars (M$) au dernier trimestre, contre une récupération de 123 M$ de pertes sur créances au même trimestre l’an dernier, a indiqué l’analyste de Barclays John Aiken dans une note.

«Non seulement la TD a dépassé les attentes, mais elle a réussi

à gagner grâce à des provisions plus élevées que prévu, a-t-il noté. La TD a enregistré de solides performances dans ses deux activités de détail et les performances des deux côtés de la frontière.»

Les revenus ont totalisé 15,56 G$, contre 10,94 G$ il y a un an.

La TD a déclaré que ses services bancaires personnels et commerciaux au Canada avaient rapporté 1,69 G$ au dernier trimestre, contre 1,53 G$ au même trimestre l’an dernier.

Les services bancaires de détail de la TD aux États-Unis, qui comprennent son investissement dans Charles Schwab Corp., ont rapporté 1,54 G$, contre 1,37 G$ il y a un an.

Pendant ce temps, le secteur gestion de patrimoine et assurance de TD a gagné 516 M$, en baisse par rapport à 608 M$ au même trimestre l’an dernier, et ses services bancaires de gros ont gagné 261 millions $, en baisse par rapport à 420 M$ au quatrième trimestre de l’année dernière.

Le secteur siège social de TD a enregistré un bénéfice de 2,66 G$, contre une perte de 150 M$ il y a un an, car il a enregistré un gain lié à son acquisition de First Horizon et une augmentation des actions de Schwab au cours de son dernier trimestre.

Pour son année complète, la TD a déclaré un bénéfice de 17,43 G$ ou 9,47 $ par action sur 49,03 G$ de revenus, contre un bénéfice de 14,30 G$ ou 7,72 $ par action sur 42,69 G$ de revenus l’année précédente.

 

À la une

Bourse: Wall Street clôture en baisse

Mis à jour le 08/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Fed et les prévisions des entreprises inquiètent.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 08/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Pourquoi la Banque du Canada a relevé son taux directeur?

La Banque du Canada a relevé son taux directeur d’un quart de point de pourcentage, le 25 janvier dernier.