La France championne du monde... en valeur marchande

Publié le 22/06/2018 à 14:12

La France championne du monde... en valeur marchande

Publié le 22/06/2018 à 14:12

Par Romeo Mocafico

[Infographie: Charles DesGroseillers]

L'Observatoire du football du Centre International d’Études du Sport basé à Neuchâtel (Suisse), a publié le 11 juin le classement des valeurs de chaque sélection présente au Mondial.

L’institut a cumulé le prix sur le marché de chaque joueur en prenant en compte l’âge, la durée du contrat et les performances sportives du joueur et celles de son club d’appartenance.

Des jeunes en or

L’effectif français sélectionné par Didier Deschamps pour s’envoler en Russie surclasse ses compères européens pour s’établir à 2,15 G$. Les finalistes du dernier Euro comptent dans leurs rangs de nombreux jeunes à fort potentiel, dont certains ont marqué les périodes de transferts l’année passée.

Le prodige de 19 ans Kylian Mbappé a quitté le club champion de France Monaco l’été dernier pour le Paris Saint-Germain contre 274 M$. Désormais estimé à 285 M$, soit 13% du total de l’effectif tricolore, le Parisien est l’homme le plus cher de cette l’équipe, et le 3e de la compétition derrière le brésilien Neymar (298 M$) et l’anglais Harry Kane (304 M$).

L’Angleterre se place contre toute attente en deuxième position des équipes les plus chères de cette Coupe du Monde. Les Trois Lions sont estimés à 2,1 G$ malgré des performances décevantes sur la scène internationale depuis quelques années. Le Brésil (1,9 G$) vient compléter le podium.

Des écarts importants

Si ces grandes Nations du football possèdent des joueurs compétitifs évoluant dans de grands championnats, ce n’est pas le cas pour toutes les sélections.

Dans le ventre mou du classement, on retrouve le pays hôte, la Russie (201 M$), qui peut se targuer d’avoir inscrit la plus large victoire pour un match d’ouverture de Mondial depuis 1934 (5-0 contre l’Arabie saoudite).

En bas de tableau, l’Iran et l’Arabie saoudite, pourtant deux des meilleures équipes de la Confédération asiatique, ne dépassent pas les 32 M$. La valeur marchande de la sélection panaméenne, petit poucet de la compétition, est estimée à 22 M$, soit 100 fois moins importante que celle de la France.

Vous pouvez retrouver le classement complet des 32 participants dans la lettre hebdomadaire 231 du CIES.

 

À la une

Un nouveau modèle d’usine intelligente pour votre entreprise

28/01/2023 | François Normand

ANALYSE. Deloitte lance une usine à Montréal qui fait la démonstration d’activités d’entreposage et de fabrication 4.0.

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.