Couche-Tard s'offre un terminal de carburant en Arizona

Publié le 25/11/2009 à 13:23

Couche-Tard s'offre un terminal de carburant en Arizona

Publié le 25/11/2009 à 13:23

Par Denis Lalonde

La transaction serait conclue au premier trimestre de 2010. Photo: LesAffaires.com

Alimentation Couche-Tard a signé un contrat en vue d’acquérir un terminal de carburant situé à Phoenix, en Arizona, pour un montant qui n’a pas été révélé.

Le terminal est la propriété de BP West Coast Products LLC.

Les infrastructures du terminal incluent 16 réservoirs hors-terre ayant une capacité totale de 220 000 barils.

L'approvisionnement de ce dernier pourra se faire à partir des raffineries de la côte Ouest et de la région du Golf des États-Unis.

«Stratégiquement, cette acquisition ajouterait de l'efficacité au niveau de notre approvisionnement en carburant pour notre réseau dans la grande région du comté de Maricopa, Arizona» a indiqué le vice-président opérations, Arizona chez Couche-Tard, Geoffrey Haxel, dans un communiqué.

La transaction devrait être conclue au cours du premier trimestre de 2010. Couche-Tard entend financer l’achat avec ses liquidités disponibles.

L’annonce survient au lendemain du dévoilement de résultats financiers supérieurs aux prévisions des analystes au 2e trimestre.

Le titre de Couche-Tard grimpait de 15 cents (0,72%) à 21,12 dollars à la Bourse de Toronto en début d’après-midi.

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.