L'Ontario veut construire plus de véhicules électriques, mais n'offrira pas de rabais

Publié le 17/11/2021 à 16:03

L'Ontario veut construire plus de véhicules électriques, mais n'offrira pas de rabais

Publié le 17/11/2021 à 16:03

Par La Presse Canadienne

Doug Ford et d’autres ministres ont indiqué qu’ils n’avaient pas décidé de réinstaurer des incitatifs annulés. (Photo: La Presse Canadienne)

L’Ontario souhaite augmenter la production nationale de voitures électriques et hybrides au cours de la prochaine décennie, mais le gouvernement ne prévoit pas d’offrir des incitatifs à ses citoyens pour les acheter.

«La fabrication de véhicules automobiles est un mode de vie en Ontario», a déclaré le premier ministre Doug Ford lors d’une conférence de presse à Guelph, en Ontario, où il a dévoilé les plans de son gouvernement pour le secteur automobile.

Il a affirmé que le secteur est une «pierre angulaire» d’emplois bien rémunérés, mais que l’industrie évolue à mesure que les consommateurs recherchent un type de véhicule différent.

«L’industrie évolue rapidement et se prépare à construire les voitures du futur, a-t-il dit. En tant que gouvernement, nous devons nous assurer que notre secteur manufacturier suit le rythme.»

Le plan proposé par le gouvernement pour produire 400 000 véhicules d’ici 2030 implique un partenariat avec le secteur automobile sur de nouveaux mandats de constructeurs automobiles pour les véhicules hybrides et électriques à batterie, la création d’une usine d’assemblage de batteries et l’augmentation des exportations de pièces automobiles fabriquées en Ontario.

Il s’appuie également sur un objectif de longue date du gouvernement visant à extraire dans le nord de l’Ontario les minéraux utilisés dans les batteries, et souligne un projet visant à former davantage de travailleurs de l’automobile.

L’approche favorable aux véhicules électriques représente un changement de politique idéologique pour M. Ford. Le premier ministre a mis fin au remboursement instauré par le gouvernement libéral précédent pouvant aller jusqu’à 14 000$ pour les acheteurs de véhicules électriques, le qualifiant de soutien aux riches.

Les progressistes-conservateurs ont également cessé l’installation de bornes de recharge après avoir pris le pouvoir. Des entreprises privées sont intervenues pour en construire davantage et il y a actuellement un total d’environ 4000 stations de recharge dans la province, selon le ministère des Transports.

Mercredi, M. Ford et d’autres ministres ont indiqué qu’ils n’avaient pas décidé de réinstaurer des incitatifs annulés.

M. Ford a déclaré que son gouvernement « verra ce que le marché dictera » lorsqu’il s’agira d’offrir des rabais sur l’achat de véhicules électriques. Il a donné une réponse similaire lorsqu’on lui a demandé si le gouvernement progressiste-conservateur investirait dans les infrastructures de recharge.

Le ministre du Développement économique, Vic Fedeli, a déclaré que le gouvernement avait choisi d’investir dans la production et la création d’emplois.

«Notre décision était de soutenir l’offre, a-t-il expliqué. Nous avons choisi de financer les minéraux essentiels, la production de batteries et les fabricants de pièces détachées par le biais de plusieurs programmes que nous avons.»

Il a déclaré que le gouvernement examinait les projections de croissance du secteur pour décider s’il fallait construire plus de stations de recharge.

Le chef du Parti vert de l’Ontario, Mike Schreiner, a déclaré que M. Ford avait envoyé le mauvais message au sujet des véhicules électriques en annulant le rabais et en mettant fin à l’installation des bornes de recharge.

Il a déclaré que les Verts proposent d’égaliser les coûts des ventes de voitures électriques et à moteur à essence pour rendre les voitures électriques plus attrayantes pour les acheteurs, en particulier compte tenu des prix élevés de l’essence _ un autre problème que M. Ford s’est engagé à résoudre.

«Ford peut dire tout ce qu’il veut sur comment économiser à la pompe. La meilleure façon d’économiser à la pompe est de retirer le gros pétrole de nos vies et d’électrifier notre système de transport», a lancé M. Schreiner.

L’opposition néo-démocrate a critiqué le plan du gouvernement comme étant inefficace sans incitatifs comme des rabais et des bornes de recharge.

«La volte-face soudaine de Doug Ford sur les véhicules électriques est tardive, faible et très incomplète», a résumé le porte-parole de l’opposition en matière de Transports, Wayne Gates, dans un communiqué.

 

À la une

N'attendez pas l'entrevue de départ, faites en une de rétention

RHÉVEIL-MATIN. Cette pratique gagne des adeptes en pleine pénurie de main-d'oeuvre.

Le CELI de Guillaume Roy-Gagné: commencer tôt, préserver la cagnotte

Édition du 19 Janvier 2022 | Jean Décary

C’est à la coquette somme de 19 000$ que s’élève la valeur du CELI de ce jeune homme originaire de Saint-Hyacinthe.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 32 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Marchés: l'Europe reste prudente avant l'ouverture à Wall Street qui s'annonce en hausse selon les contrats à terme.