Une augmentation de 37% pour le patron de Desjardins en 2021

Publié le 11/03/2022 à 11:20

Une augmentation de 37% pour le patron de Desjardins en 2021

Publié le 11/03/2022 à 11:20

Par La Presse Canadienne

Au cours de l’année 2021, le Mouvement Desjardins a enregistré des excédents avant ristournes aux membres de 2,9 milliards $. (Photo: La Presse Canadienne)

Le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a obtenu une augmentation de 37% de sa rémunération globale en 2021 par rapport à l’an dernier, pour s’établir à 4,4 millions de dollars (M$).

La rémunération de Guy Cormier comprend un salaire de 1,3 M$, un régime incitatif de 1,5 M$ et une valeur de 1,6 M$ attribuée à son régime de retraite, selon la notice annuelle de la coopérative financière.

La rémunération totale des cinq plus hauts dirigeants, pour sa part, atteint 12,3 M$ en 2021 par rapport à 9 M$ l’an dernier. Il s’agit d’une augmentation de 37%.

« La rémunération globale du président et chef de la direction ainsi que de la haute direction reflète l’ampleur des activités de l’organisation ainsi que sa performance tant au niveau de l’expérience offerte à ses membres et clients que sa croissance et ses résultats financiers », explique la porte-parole Chantal Corbeil.

Au cours de l’année 2021, le Mouvement Desjardins a enregistré des excédents avant ristournes aux membres de 2,9 milliards $, en hausse de 523 M$, ou de 21,6 % par rapport à l’exercice 2020.

En comparaison, la Banque Nationale a accordé une rémunération de 36,3 M$ à ses cinq plus hauts dirigeants pour l’exercice 2021, une augmentation de 43,5%. L’ancien président et chef de la direction, Louis Vachon, a obtenu une rémunération de 10,7 M$ au cours de l’exercice 2021 (terminé le 31 octobre). Il s’agit d’une augmentation de 27% par rapport à l’an dernier.

« Il est à souligner que la rémunération globale du président et de la haute direction [de Mouvement Desjardins] est bien alignée sur celle des autres » équivalents « dans le monde coopératif et non sur celle de nos concurrents bancaires », nuance Chantal Corbeil.

 

Sur le même sujet

Chaînes d'approvisionnement: un retour à la normal complexe

12/08/2022 | Camille Robillard

L’incertitude économique et les tensions géopolitiques risquent de freiner son rétablissement.

L’action de CRCD baisse de 3,7% dans un contexte difficile pour les entreprises

CRCD a expliqué que la rentabilité de «plusieurs» entreprises en portefeuille a diminué en raison de l'économie.

À la une

Comment se protéger des fraudeurs en voyage?

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

L’augmentation de la fraude numérique peut être attribuée à l’évolution de l’économie vers des niveaux prépandémiques.

Déconstruire les vieux mythes

BLOGUE INVITÉ. En achetant Clearwater Seafoods, les Mi’kmaq ont montré qu’ils savent brasser des affaires.

Les objectifs d’Equinor, BP et Shell «incompatibles» avec l’accord de Paris

13:30 | AFP

Les scénarios parviennent pas à limiter le réchauffement et dépasseraient largement la limite de 1,5 °C.