Rendement de 8,3% pour le Fonds de solidarité FTQ

Publié le 04/07/2014 à 17:00

Rendement de 8,3% pour le Fonds de solidarité FTQ

Publié le 04/07/2014 à 17:00

Gaétan Morin. Photo: courtoisie.

Ça ne fait que quelques jours que le nouveau président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ est entré en fonction qu’il a déjà de très bonnes nouvelles à annoncer : un rendement de 8,3%, la valeur de l’action qui dépasse les 30$ et un actif qui passe le cap des 10 milliards (G$).

«C’est une année exceptionnelle à tous points de vue», a lancé Gaétan Morin dans un entretien à LesAffaires.com.

Pour l’exercice terminé le 31 mai dernier, 548M$ ont été investis par le Fonds, la presque totalité (sauf un placement de 3,7M$ dans une société française qui va investir au Québec) l’a été dans des entreprises installées au Québec.

Le rendement global de 8,3% a été énergiquement soutenu par les rendements de son portefeuille d’actions : 19,4 % pour les grandes sociétés canadiennes et internationales et 21,7% pour les sociétés québécoises à capital ouvert.

Plus du tiers de son actif total (35%) se trouve dans des placements sur les marchés financiers, une proportion que certains spécialistes jugent depuis longtemps trop élevée pour un fonds de capital de risque.

En outre, le bénéfice net du Fonds a battu son record à 774M$, comparativement à 458M$ pour l’exercice précédent. En un an, l’action du fonds de travailleurs a gagné 2,31$ pour se situer à 30,29$ le 31 mai 2014.

Les quelque 6,5G$ (sur un actif total de 10,1G$ en hausse d’environ 800M$ en un an) investis dans des entreprises québécoises – 80% à capital fermé, 20% à capital ouvert - ont généré un rendement intéressant de 9,8%. «Ce qui prouve que nos entreprises se portent bien», estime M. Morin.

Le Fonds a émis pour 787M$ d’actions au cours de son dernier exercice; dans son dernier budget, Québec a annoncé qu’il limitait à 650M$ l’émission d’actions pour l’exercice 2014-2015.

La mauvaise nouvelle

La mauvaise nouvelle de cette année est venue d’Ottawa, qui cessera progressivement d’offrir un crédit d’impôt de 15% (Québec offre le même crédit) aux épargnants. Le crédit total de 30% reste inchangé cette année (2014-2015) mais passera à 25% en 2015-2016, à 20% en 2016-2017 et à 15% par la suite.

«Nous n’avons pas jeté la serviette, affirme M. Morin, quand nous lui avons demandé s’il a une stratégie pour contrer cette perte d’avantage. Il y a un nouveau ministre des Finances à Ottawa, il y aura des élections en 2015, on va aller à Ottawa pour leur expliquer notre modèle, que de toute évidence ils ont mal compris.»

Les trois défis du pdg

À la une

Le titre de Sonder recule légèrement à sa première journée en Bourse

Il y a 49 minutes | Denis Lalonde

Sonder a officiellement fait son entrée au Nasdaq mercredi après sa fusion avec la SPAC Gores Metropoulos II.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 11 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Marchés: l'Europe reste prudente avant l'ouverture à Wall Street qui s'annonce en hausse selon les contrats à terme.

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour le 19/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.