Un autre conseiller congédié poursuit VMD

Publié le 20/08/2013 à 11:09

Un autre conseiller congédié poursuit VMD

Publié le 20/08/2013 à 11:09

Estimant avoir été congédié « sans motif sérieux et de façon abusive » en novembre 2011, le conseiller Vincent Houle réclame un million de dollars à Valeurs mobilières Desjardins (VMD), selon une requête déposée devant la Cour supérieure le 13 août dernier.

Vincent Houle, 37 ans, devient ainsi le septième conseiller en placement ayant été renvoyé en bloc par VMD en novembre 2011 à poursuivre son ancien employeur. Pour se faire indemniser des pertes découlant de leur congédiement, ils réclament collectivement un total de 12,6 M$ à VMD.

Ainsi, en novembre 2011, Vincent Houle et huit autres conseillers ont perdu leur emploi, car ils auraient eu des activités de courtage dans des comptes aux Bahamas, un paradis fiscal, à l'insu de leur employeur, d'après VMD.

Dans sa requête, Vincent Houle allègue qu'il « ne détenait aucun compte externe lors de son congédiement et cela, à la connaissance de [VMD] ». Il reconnait cependant qu'« au moment de son embauche, parmi ces clients, deux détenaient un compte auprès de la Banque Nationale internationale, lesquels avaient été ouverts avant son embauche chez Financière Banque Nationale en 1999, mais qui seront fermés par la suite. »

« [VMD] en était parfaitement au courant puisque [Vincent Houle] l'avait divulgué auparavant à ses représentants en autorité, et ce, sans qu'on ne lui dise qu'il devait fermer ces comptes », lit-on dans la requête. VMD conteste vigoureusement cette allégation.

« Le fait d'avoir des activités offshores n'est pas illégal en autant que tu les déclares, indique André Chapleau, porte-parole du Mouvement Desjardins. Ce qu'on a reproché à ces personnes, c'est de ne pas avoir déclaré leurs activités et de les avoir soustraites à la supervision de leur supérieur. »

D'après la requête, VMD n'aurait jamais requis qu'il les divulgue par écrit. Selon ce document, les comptes qui ont été fermés « avant l'enquête interne de VMD » et ont généré un « montant négligeable de commissions ».

Dans la requête, Vincent Houle allègue que gérer des comptes offshores pour des clients aurait été une pratique « répandue à travers tout le Mouvement Desjardins », ce que nie le Mouvement Desjardins.

« Non seulement VMD tolérait cette pratique, mais y a même participé par le biais de la Caisse populaire de Thetford Mines, en facilitant l'ouverture de compte auprès de la Banque Nationale internationale aux Bahamas », lit-on dans la requête. VMD conteste également cette allégation.

Dans ce document, Vincent Houle estime qu'en le congédiant, VMD a tenté « de s'approprier sans compensation » sa clientèle.

« Certains conseillers vont même jusqu'à laisser entendre aux clients de [Vincent Houle] qu'il avait fait des choses très graves et qu'il avait caché des opérations douteuses à son employeur, minant ainsi la relation de confiance qu'il avait su développer au fil des ans avec sa clientèle », lit-on dans la requête.

VMD n'a pas souhaité émettre davantage de commentaires et entend contester cette requête devant les tribunaux. « Je ne veux pas faire le procès avant qu'il ait lieu devant une instance autorisée », note André Chapleau.

Vincent Houle a refusé de commenter la poursuite qu'il entame.

À la une

Ça rapporte d’investir dans des organismes communautaires

24/01/2022 | Emmanuel Martinez

Investir dans les organismes communautaires est bon pour l’économie, selon une étude de la firme AppEco.

Bourse: Wall Street sauve les meubles et termine en hausse

Mis à jour le 24/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto rebondit en fin de journée mais termine quand même dans le rouge.

À surveiller: Peloton Interactive, Metro et Innergex

24/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Peloton Interactive, Metro et Innergex? Voici quelques recommandations d’analystes.