PME : 3 trucs pour payer moins d'impôts

Publié le 30/11/2010 à 11:12

PME : 3 trucs pour payer moins d'impôts

Publié le 30/11/2010 à 11:12

Par Olivier Schmouker

Se donner la peine de calculer n'est pas une perte de temps. Photo : DR.

De nombreux propriétaires de PME sont occupés, pendant la période des Fêtes, à clore leur exercice financier et, s'ils ne profitent pas bientôt de certaines occasions, d'importantes économies d'impôt pourraient leur échapper.

«Ainsi, pour ceux qui songent à acquérir de nouveaux actifs commerciaux, décembre est, sur le plan fiscal, le mois le plus avantageux pour aller de l'avant», indique Jamie Golombek, directeur gestionnaire, planification fiscale et successorale, de la Banque CIBC, en ajoutant que trois pistes méritent d’être explorées…

1. C'est le moment idéal pour acquérir des actifs commerciaux

Si vous êtes travailleur autonome ou propriétaire d'une PME, vous pourriez envisager de devancer l'achat de nouveau matériel ou mobilier de bureau que vous aviez prévu faire en 2011. Selon les règles fiscales, vous avez généralement le droit, conformément à la «règle de la demi-année», de déduire en 2010 la moitié de la dépréciation d'une année entière, même si l'achat a été effectué le dernier jour de l'année. En 2011, vous pourrez réclamer une dépréciation sur toute l'année.

Si vous achetez du matériel informatique avant février 2011, vous pouvez en amortir 100% du coût l'année de l'acquisition, sans égard à la règle de la demi-année.

2. Repensez votre rémunération de fin d'exercice

Si votre entreprise est incorporée et que son exercice financier se termine le 31 décembre, vous voudrez peut-être réviser la répartition de votre salaire et de vos dividendes pour 2010. Il peut être plus sensé pour les propriétaires de PME de ne se verser que des dividendes plutôt qu'un salaire en 2010. Même si cela les empêche de cotiser à un REER l'année suivante, étant donné que les dividendes ne sont pas considérés comme un «revenu gagné», il peut être plus avantageux pour eux de laisser les fonds dans leur entreprise plutôt que dans un REER.

3. Demandez à votre société le remboursement des voyages réglés au moyen de primes

Si vous utilisez les points bonis obtenus au moyen de votre carte de crédit personnelle, par exemple vos milles Aéroplan, pour régler vos voyages d'affaires, demandez à votre société de vous rembourser la valeur du voyage. Votre entreprise peut déduire les dépenses, qui ne sont pas imposables pour vous.

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.