Luc Papineau passe chez Valeurs mobilières Desjardins

Publié le 07/06/2013 à 11:29, mis à jour le 07/06/2013 à 12:29

Luc Papineau passe chez Valeurs mobilières Desjardins

Publié le 07/06/2013 à 11:29, mis à jour le 07/06/2013 à 12:29

Photo: Mouvement Desjardins

Luc Papineau deviendra le vice-président et directeur général, Courtage de plein exercice au sein de Desjardins Gestion de patrimoine - Valeurs mobilières (VMD), selon un communiqué interne de Desjardins. Il remplacera Bruno Desmarais et entrera en fonction le 2 juillet prochain.

Luc Papineau quittera ainsi le bureau montréalais de Richardson GMP, où il occupait le poste de directeur, Gestion de patrimoine et directeur de succursale depuis novembre 2011.

Chez VMD, Luc Papineau devra gérer le service à la clientèle, faire évoluer l'offre de service, consolider le positionnement de la division au Canada et plus particulièrement au Québec, ainsi que de renforcer la rentabilité de la firme.

En parallèle à ses responsabilités de gestionnaire, Luc Papineau s'engage depuis plus d'une décennie dans des conseils d'administration d'organismes d'envergure et d'impact dans l'industrie des services financiers, tels que la section québécoise de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et l'Ombudsman des institutions financières du Canada, tout en étant présent auprès d'organisations caritatives.

Luc Papineau n'a pas retourné les appels de Finance et Investissement. L'auteur de ces lignes s'entretiendra vendredi avec le futur patron de Luc Papineau, Vincent Hogue.

À la une

Aucun allégement des mesures sanitaires en vue

Mis à jour il y a 35 minutes | lesaffaires.com

En conférence de presse, le premier ministre admet toutefois voir «la lumière au bout du tunnel».

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»