Analyse : Manuvie en bonne position pour acheter

Publié le 14/10/2008 à 00:00

Analyse : Manuvie en bonne position pour acheter

Publié le 14/10/2008 à 00:00

Par Dominique Beauchamp

C'est pourquoi son titre s'est apprécié de 6 % depuis trois mois et fait l'objet de nombreuses recommandations d'achat de la part des analystes. La majorité d'entre eux établissent leur cours cible entre 40 et 43 $, ce qui représente un gain de 6 à 14 % d'ici 12 mois.

John Reucassel, de BMO Marchés des capitaux, croit même possible que Manuvie conclue une "transaction transformationnelle".

L'assureur vie a une bonne monnaie d'échange pour réaliser des acquisitions, puisque l'évaluation de son cours boursier, en fonction du bénéfice prévu en 2009, à 11,7, est de 58 % plus élevée que celle de la moyenne des assureurs américains, dit Mario Mendonca, de Genuity Capital.

AIG, une cible logique

Tous les regards sont tournés vers American International Group (AIG).

En effet, l'assureur déchu s'apprête à céder des filiales afin de rembourser le prêt de deux ans de 85 G$ US que lui a consenti le gouvernement américain, après en avoir pris le contrôle, le 15 septembre.

"Au Canada, Manuvie est l'assureur qui dispose de la meilleure capacité financière et de la plus grande motivation pour déposer des offres sur des parties d'AIG", écrit Jim Bantis, analyste chez Credit Suisse First Boston.

M. Reucassel souligne toutefois que Manuvie devra jouer du coude avec plusieurs autres assureurs dans le monde pour acquérir des parties d'AIG.

Les investisseurs seraient déçus si une transaction majeure n'était pas conclue, reconnaît François Landry, vice-président du Fonds des professionnels, gestion privée.Mais même si Manuvie ne réalise pas d'achat majeur, elle continuera de représenter un placement intéressant, dit-il.

Manuvie a les reins solides pour poursuivre sa croissance, que ce soit par plusieurs petites acquisitions ou en gagnant des parts de marché aux États-Unis ou en Asie.

Récemment, lors d'une présentation en Asie, ses dirigeants ont fait connaître leurs ambitions de croissance dans l'assurance vie en Chine et dans l'industrie des fonds communs au Japon. Manuvie veut également étendre sa présence au Viêtnam et en Indonésie.

Rentabilité affaiblie à court terme

Manuvie résiste mieux que les autres, mais n'est pas à l'abri de la crise financière.

Elle a dévoilé des pertes de 1,4 G$ US entraînées par la faillite de Lehman Brothers et de Washington Mutual, et la déconfiture d'AIG et le rachat de Wachovia.

Ces pertes l'obligeront à inscrire une charge comptable d'environ 0,15 $ par action au troisième trimestre, soit l'équivalent de 20 % de son bénéfice prévu, estime M. Reucassel.

Le recul des rendements obligataires et la chute des Bourses dévaluent aussi les placements qu'elle gère pour les détenteurs de ses polices d'assurance et de ses rentes, explique M. Landry.

Ces deux facteurs amputeront 0,19 $ au bénéfice trimestriel. M. Reucassel réduit donc de moitié, à 0,33 $ par action, le bénéfice qu'il prévoit au troisième trimestre. Il table cependant sur un rebond de 33 % du bénéfice en 2009. z

À la une

Ă€ la une: les 300 plus grandes entreprises

Édition du 25 Mai 2022 | Les Affaires

Découvrez notre classement et les meilleures stratégies de recrutement.

Prospérer malgré l'adversité

Édition du 25 Mai 2022 | Marine Thomas

BILLET. Les grandes entreprises font face à des défis sans précédent et elles s’en tirent brillamment!

Recrutement: les grandes entreprises ont su tirer leur épingle du jeu malgré la pandémie

Édition du 25 Mai 2022 | Catherine Charron

SPÉCIAL GRANDES ENTREPRISES. La gestion des ressources humaines a connu une période d’ébullition incroyable.