Nouvelle norme: un allégement fiscal et un système de crédits pour les pétrolières

Publié le 28/06/2022 à 16:17

Nouvelle norme: un allégement fiscal et un système de crédits pour les pétrolières

Publié le 28/06/2022 à 16:17

Par La Presse Canadienne

Les fournisseurs d’essence et de diesel peuvent respecter les nouvelles normes d’émissions pour les deux carburants de plusieurs manières. (Photo: La Presse Canadienne)

OTTAWA — Les nouvelles normes d’émissions du Canada pour l’essence et le diesel permettront aux sociétés pétrolières qui bénéficient d’un allégement fiscal fédéral pour l’installation de systèmes de capture et de stockage du carbone de générer des crédits basés sur ces systèmes, qu’elles pourront ensuite vendre aux raffineries et aux importateurs de carburant.

Le conseil des ministres a approuvé la semaine dernière le règlement final de la Norme sur les combustibles propres et La Presse Canadienne l’a obtenu lundi avant sa publication prévue le 6 juillet.

Les fournisseurs d’essence et de diesel peuvent respecter les nouvelles normes d’émissions pour les deux carburants de plusieurs manières, notamment en achetant des crédits à d’autres entreprises qui produisent des carburants renouvelables, construisent des infrastructures de véhicules électriques ou réduisent les émissions lors de l’extraction des combustibles.

Les compagnies pétrolières qui obtiennent un nouveau crédit d’impôt fédéral pouvant atteindre 60% du coût d’installation des systèmes de capture et de stockage du carbone peuvent également générer et vendre des crédits à utiliser dans le cadre du système de crédit standard pour les combustibles propres.

L’Association canadienne des carburants affirme qu’elle appuie depuis longtemps la Norme sur les combustibles propres parce qu’elle aide les entreprises à planifier et à investir dans des technologies à faible émission de carbone. Elle n’a toutefois pas voulu commenter la version définitive de la réglementation tant que le gouvernement ne la publierait pas officiellement.

Le stratège principal en énergie de Greenpeace Canada, Keith Stewart, soutient que la Norme sur les combustibles propres ne générera pas de nouvelles réductions d’émissions et créera plutôt de nouvelles sources de revenus pour les grands producteurs de pétrole.

Sur le même sujet

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, avec l’espoir d’une Fed moins radicale

Mis à jour le 15/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.À Toronto, la Bourse reste stable, malgré une baisse du secteur de l'énergie et des métaux de base.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

15/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Turquoise Hill chute à Toronto après son rejet de l'offre de Rio Tinto

Les actions de Turquoise Hill ont baissé de 3,49$ pour atteindre 30,05$ à la clôture à la Bourse de Toronto.