L'expansion du pipeline Keystone XL est abandonnée par TC Energy

Publié le 10/06/2021 à 08:25

L'expansion du pipeline Keystone XL est abandonnée par TC Energy

Publié le 10/06/2021 à 08:25

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

La multinationale TC Energy abandonne son projet d’expansion du pipeline Keystone XL, mettant ainsi un terme à une lutte de plus d’une décennie avec des environnementalistes alors qu’elle cherchait à exporter le pétrole des sables bitumineux albertains.

La construction du pipeline avait été suspendue en janvier dernier, peu de temps après l’élection du président américain Joe Biden, qui réalisait ainsi une de ses promesses électorales en révoquant le permis de construction du pipeline aux États-Unis.

TC Energy a été confrontée le mois dernier à une charge de 2,2 milliards de dollars en raison de l’annulation du projet Keystone XL, effaçant ainsi le milliard de dollars de profits de ses résultats trimestriels, servant à éponger sa perte.

Le gouvernement de l’Alberta a, pour sa part, investi 1,5 milliard de dollars dans le projet l’an dernier et offert une garantie de prêts de 6 milliards $ pour amorcer rapidement la construction du pipeline.

Le gouvernement albertain a indiqué mercredi avoir conclu une entente avec TC Energy, autrefois connu sous le nom de TransCanada, afin de se retirer de ce partenariat. Ses pertes seraient d’environ 1,3 milliard $ de fonds publics.

«Nous sommes déçus et frustrés des circonstances entourant le projet Keystone XL», a affirmé le premier ministre Jason Kenney dans un communiqué.

L’Alberta va travailler avec ses partenaires américains pour répondre à leurs besoins énergétiques à travers «le développement et le transport écoresponsable de nos ressources (naturelles)», a-t-il indiqué.

«À travers ce processus, nous avons développé des possibilités d’emplois équitables pour les autochtones et un plan unique en son genre pour l’opération d’un pipeline zéro émissions durant son cycle de vie», a ajouté le président et chef de la direction de TC Energy , François Poirier, par voie de communiqué. 

«Nous allons continuer de chercher de nouvelles opportunités pour appliquer ces nouvelles façons de faire à l’avenir», a-t-il souligné.

Le projet d’expansion du pipeline Keystone XL devait permettre d’acheminer plus de 800 000 barils de pétrole, par jour, des sables bitumineux de l’Alberta vers les raffineries américaines du golfe du Mexique.

Déjà, 200 kilomètres de pipeline ont été construits entre le Canada et les États-Unis après l’approbation du projet Keystone XL par la Régie de l’énergie du Canada en 2007.

 

Sur le même sujet

Keystone XL: plus de mille emplois en danger chez TC Énergie

La société a annoncé sa suspension du projet quelques heures avant que le nouveau président américain.

Joe Biden signe un décret pour bloquer Keystone XL

21/01/2021 | AFP

Le président américain s'entretiendra avec le premier ministre Justin Trudeau vendredi.

À la une

Trois bonnes nouvelles dans le secteur minier

BLOGUE INVITÉ. Les bonnes nouvelles se font de plus en plus nombreuses malgré cette période pandémique.

10 choses à savoir lundi

Les entreprises peinent à retenir le talent, scandale dans le baseball majeur et des Crocs à talons hauts.

Immobilier résidentiel: mai a été un autre mois à l'avantage des vendeurs

07:00 | Les Affaires - JLR

Le marché de l’immobilier résidentiel du Québec a enregistré un autre mois de hausse des prix en mai.