Boralex acquiert une entreprise au Royaume-Uni

Publié le 04/07/2022 à 13:32

Boralex acquiert une entreprise au Royaume-Uni

Publié le 04/07/2022 à 13:32

Par La Presse Canadienne

Boralex veut doubler sa puissance installée par rapport à 2020 d’ici 2025 pour l’amener à 4,4 gigawatts. (Photo: La Presse Canadienne)

Boralex étend son empreinte en Europe avec l’acquisition d’un producteur d’énergie renouvelable du Royaume-Uni, dont elle était déjà partenaire.

L’entreprise québécoise met la main sur Infinergy, qui dispose d’un portefeuille de 338 mégawatts (MW) de projets éoliens, solaires et de stockage d’énergie. De ce portefeuille, l’équivalent de 232 MW était déjà détenu à 50% par Boralex au sein d’une coentreprise établie en 2017.

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé lors de l’annonce de lundi, mais l’analyste Rupert Merer, de Financière Banque Nationale, estime que l’achat de l’entreprise de neuf employés a été conclu à un prix inférieur à 50 millions de dollars.

La transaction permet à Boralex d’augmenter sa présence en Europe, un marché qui a «un fort potentiel», selon l’entreprise. «Outre le contexte politique écossais grandement favorable aux sources de production renouvelables, nous avons identifié le marché britannique comme étant une cible de développement à fort potentiel pour le développement d’éolien terrestre, de solaire et de sites de stockage d’énergie», explique le directeur général de Boralex en Europe, Nicolas Wolff.

L’annonce est un pas vers une plus grande diversification géographique pour l’entreprise de Kingsey Falls, estime M. Merer. «Cette transaction donne à Boralex l’occasion de renforcer sa présence européenne à l’extérieur de la France, en visant le Royaume-Uni, l’Espagne et les pays nordiques.»

Le projet donnera un plus grand contrôle sur le développement futur des projets d’Infinergy ainsi que la totalité des revenus liés à ces projets, souligne l’analyste Ben Pham, de BMO Marché des capitaux.

Boralex veut doubler sa puissance installée par rapport à 2020 d’ici 2025 pour l’amener à 4,4 gigawatts (GW) et de la doubler à nouveau d’ici 2030.

L’analyste Brent Stadler, de Desjardins Marché des capitaux, croit que d’autres acquisitions sont au menu pour Boralex. «C’est probablement le début des activités de fusions-acquisitions en raison des liquidités disponibles de plus de 1 milliard de dollars.»

Vers midi, l’action de Boralex montait de 87 cents, ou 2,03%, à 43,75$ à la Bourse de Toronto.

Sur le même sujet

Boralex dévoile un bénéfice net de 14M$ au deuxième trimestre

Boralex n’a pas participé à un récent appel d’offres d’Hydro-Québec.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

05/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Les chefs de parti donnent un dernier coup à la veille du scrutin

Mis à jour à 18:20 | La Presse Canadienne

Plusieurs chefs se sont rendus dans des circonscriptions où se déroulent des luttes serrées à la veille du scrutin.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la relève manufacturière

Édition du 21 Septembre 2022 | Catherine Charron

La question de François-Xavier Tétreault, cofondateur des équipements Ostrya.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la transition énergétique

Édition du 21 Septembre 2022 | François Normand

La question de Patrick Decostre, président et chef de la direction de Boralex.