Fucking Hell, un nom de bière qui dérange

Publié le 29/03/2010 à 16:12

Fucking Hell, un nom de bière qui dérange

Publié le 29/03/2010 à 16:12

Par Olivier Schmouker

Les villageois n'apprécient guère toute cette histoire. Photo : DR.

Les autorités européennes en matière de marques de produits ont autorisé une entreprise allemande à appeler une bière qu'elle s'apprête à produire «Fucking Hell».

Bien entendu, ce nom est choquant en anglais, mais en allemand, c’est tout autre chose : «Hell» est l’équivalent d’«Ale» en anglais, soit la dénomination d’une bière légère, et «Fucking» correspond au nom d’un village autrichien.

«Cette marque ne fait pas référence directement à une personne ou à un groupe de personnes. Pas plus à un acte ou un geste particulier. Elle ne peut pas non plus être comprise comme une instruction disant au lecteur «go to hell»», est-il écrit dans la note officielle d’autorisation de la marque.

Le hic? C’est qu’il n’est pas évident que cette bière soit effectivement brassée dans le village de Fucking. Le maire Franz Meindl a indiqué aux médias que son village n’avait aucune brasserie et qu’il n'avait jamais été contacté pour qu’en soit construite une…

La demande de dépôt de marque a été effectuée par les Allemands Stefan Fellenberg and Florian Krause, deux experts en marketing à la tête de la société Tittelconsulting. Elle ne concerne pas que la fabrication de bière, mais aussi «d’autres produits, dont des vêtements».

La bière Fucking Hell devrait être commercialisée d’ici septembre prochain, selon M. Fellenberg, qui a refusé de dévoiler où elle serait produite.

À la une

Soins de longue durée: le ministre Duclos annonce un investissement ciblé de 221M$

Il y a 41 minutes | La Presse Canadienne

Cet argent découlerait d’une entente qui vient d’être conclue avec le gouvernement de François Legault.

Le Canada annonce de nouvelles sanctions contre la Russie et la Biélorussie

Justin Trudeau a annoncé de nouvelles sanctions contre 74 personnes et entreprises en Russie et en Biélorussie.

SQDC: l'entente de principe est entérinée par les syndiqués de la CSN

Il y a 27 minutes | La Presse Canadienne

Le contrat, d’une durée de quatre ans, comporte des améliorations aux salaires et aux horaires de travail.