N'apportez pas votre lunch: imprimez-le !

Publié le 11/07/2014 à 23:10

N'apportez pas votre lunch: imprimez-le !

Publié le 11/07/2014 à 23:10

«Pas le temps de me faire un lunch; je l’imprimerai au bureau.» Vous trouvez cette affirmation bizarre ? Peut-être pas encore pour longtemps !

La société Reimagine Food, de Barcelone, prévoit en effet offrir en décembre prochain un dîner au cours duquel les convives pourront goûter de la nourriture imprimée en 3D.

Le site www.infohightech.com rapporte que la société espagnole spécialisée en innovation alimentaire vise rien de moins que de «jeter les bases d’une nouvelle Silicon Valley de l’alimentaire à Barcelone ».

La semaine dernière, à Madrid, la société a annoncé qu’elle accueillerait des dîners 3D simultanément à New York et Barcelone, en décembre. L’événement veut promouvoir une meilleure compréhension de la nourriture et de la technologie alimentaire du futur.

Le menu de l’événement sera créé par le chef étoilé Michelin, Paco Morales, recruté pour donner « du sens et de la signification» à la nourriture qui sera servie. Reimagine Food affirme que l’aide d’une imprimante 3D permettra à M. Morales de produire des formes et des goûts qui n’étaient pas possibles auparavant.

«Le goût de la nourriture sera un facteur indispensable pour nous», a déclaré le pdg de Reimagine Food, Marius Robles. « Elle doit fournir des contrastes, tout en assurant la qualité. »

Les dîners prendront place sur du mobilier imprimé en 3D, avec de la vaisselle imprimée en 3D et utiliseront aussi des couverts imprimés en 3D pour manger de la nourriture imprimée en 3D.

Le menu n’a pas été dévoilé, mais la nourriture sera imprimée sur l’imprimante alimentaire Foodini 3D créée par le partenaire de Reimagine Food, Natural Machines. La Foodini permet d’automatiser une partie du processus de préparation des aliments et de faciliter la création de repas fraîchement préparés.

Le dispositif utilise des capsules d’ingrédients pour imprimer des couches de denrées types, telles que des pâtes, des hamburgers et du chocolat. Il est connecté à Internet et peut donc être mis à jour avec de nouvelles recettes. L’appareil devrait être disponible pour les consommateurs au cours de la seconde moitié de 2014 pour environ 1000 euros.

Lors de l’annonce à Madrid, Reimagine Food (http://reimagine-food.com) a également présenté un robot REEM qui analyse l’humeur et les goûts des convives et détermine ce qu’ils voudraient voir leur être servis. Le REEM, présent au dîner de décembre, utilise des données en ligne, les informations de l’humeur et des données basées sur les pupilles d’un individu pour faire des suggestions alimentaires.

Son intelligence prédictive prend en compte des facteurs tels que les besoins nutritionnels d’un individu et ses préférences gustatives. Il interagit avec les clients, explique le menu et les commentaires des convives.

 

À la une

Ça rapporte d’investir dans des organismes communautaires

24/01/2022 | Emmanuel Martinez

Investir dans les organismes communautaires est bon pour l’économie, selon une étude de la firme AppEco.

Bourse: Wall Street sauve les meubles et termine en hausse

Mis à jour le 24/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto rebondit en fin de journée mais termine quand même dans le rouge.

À surveiller: Peloton Interactive, Metro et Innergex

24/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Peloton Interactive, Metro et Innergex? Voici quelques recommandations d’analystes.