Immobilier: la densification s'accélère dans les grandes villes de la province

Publié le 05/12/2018 à 06:00

Immobilier: la densification s'accélère dans les grandes villes de la province

Publié le 05/12/2018 à 06:00

Plus de logements par immeuble et des immeubles de tailles plus élevés qu'auparavant ont été construits au Québec l'an dernier. (Photo:123rf.com)

Le mouvement de densification des principales agglomérations de la province s’intensifie, selon les économistes de l’APCHQ qui constatent une augmentation marquée des constructions d’immeubles de logements multiples dans les régions de Montréal et de Québec.

Une étude de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) soutient en effet que plus des deux tiers (67%) des mises en chantier observées dans la province en 2017 concernaient la construction de logements multiples (en location ou en copropriétés). C’est plus du double de la proportion de 29% qu’occupait ce même type d’habitation au tournant de l’an 2000.

Cette tendance serait surtout le résultat, estime l’APCHQ, de l’adoption par les villes de Montréal et de Québec, ces dernières années, de nouveaux plans métropolitains d’aménagement et de développement. En outre, ces plans imposent aux constructeurs une densification accrue de leurs projets résidentiels, ce qui permet de contrecarrer l’étalement urbain.

Par ailleurs, même si la taille des logements construits tend à diminuer pour répondre à de nouvelles réalités familiales et économiques, ce mouvement de densification se traduit sur le terrain par une augmentation générale de la taille des immeubles.

Impact sur la taille des immeubles

C’est ainsi qu’entre 2015 à 2017, la taille moyenne des immeubles au Québec a augmenté de près de 18 %, selon les auteurs de l’étude. En 2015, un nouvel immeuble comptait en moyenne 13,6 logements, alors qu’en 2017, un nouvel immeuble en comptait seize.

« Le phénomène de rareté des terrains a des conséquences , résume François Vincent, vice-président relations gouvernementales de l’APCHQ. En plus des exigences réglementaires, la hausse du prix des terrains pousse les promoteurs à construire des immeubles de plus grande taille. »

Le dynamisme de la production d’immeubles de sept étages et plus semble refléter cette réalité. En 2017, les mises en chantier d’appartements dans ces immeubles ont augmenté de 70 % par rapport à 2016 et ont contribué à 63 % de la croissance des mises en chantier du Québec.

Annoncé il y a deux semaines, le prochain projet résidentiel de Devimco prévoit 1500 appartements et condominiums, répartis sur un total de 104 étages. S'il obtient l'aval de la Ville de Montréal, sa construction doit durer trois ans. (photo: Devimco)

Pendant la même période, les mises en chantier de logements dans des immeubles de plus petite taille (d’un à deux étages) ont diminué de 7 % en 2017, une tendance observée également en 2016 avec une baisse de 11 % depuis 2015.

L’étude de l’APCHQ démontre que c’est à Montréal et à Québec que l’on retrouve la plus forte proportion de mises en chantier d’appartements et des immeubles de plus grande taille. Pour le moment, les autres régions métropolitaines de recensement ne semblent pas vivre ce phénomène avec la même ampleur et au même rythme.

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile

Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé la séance de vendredi à son plus faible niveau en près de quatre semaines.

Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

17/09/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.