Québec annonce 46 M$ pour appuyer la transition verte ou numérique des entreprises

Publié le 07/02/2022 à 12:13

Québec annonce 46 M$ pour appuyer la transition verte ou numérique des entreprises

Publié le 07/02/2022 à 12:13

Par La Presse Canadienne

Le programme pourra permettre de rembourser 85% des dépenses de formation admissibles. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec y va d’une autre injection de fonds, cette fois de 46 millions $, en matière de formation de la main-d’œuvre et d’adaptation des entreprises qui veulent prendre un virage vert ou numérique.

Le ministre du Travail et de l’Emploi, Jean Boulet, en a fait l’annonce, lundi, aux côtés du Conseil du patronat du Québec, de la FTQ et de la Commission des partenaires du marché du travail.

Grâce à cet appel de projets, il espère contribuer à la formation de 25 000 à 30 000 travailleurs, au sein de 15 000 à 20 000 entreprises. Le programme pourra permettre de rembourser 85% des dépenses de formation admissibles.

Québec souhaite ainsi financer 185 projets, avec un coût moyen de 250 000 $ par projet.

Il peut s’agir de commerces de détail qui veulent prendre le virage du commerce électronique, par exemple, ou de concessionnaires automobiles qui veulent former leurs travailleurs pour réparer des véhicules électriques.

Le président et chef de la direction du Conseil du patronat, Karl Blackburn, voit dans ce programme Ambition compétences une façon de guider les entreprises qui ne savent pas par où commencer.

Le secrétaire général de la FTQ, Denis Bolduc, applaudit à la transformation verte ou numérique des entreprises, mais elle doit se faire «sans victime», a-t-il insisté.

 

À la une

Comment se protéger des fraudeurs en voyage?

L’augmentation de la fraude numérique peut être attribuée à l’évolution de l’économie vers des niveaux prépandémiques.

Mia Homsy nommée VP à Investissement Québec pour lutter contre la rareté de main-d’œuvre

Il y a 21 minutes | Les Affaires

La fondatrice de l’Institut du Québec veut contribuer encore davantage aux solutions main-d’œuvre des entreprises.

Une première femme à la tête de l’Association de la construction du Québec

Il y a 41 minutes | Les Affaires

Francine Sabourin est la première femme à occuper ces fonctions au sein de l'organisation.