Veolia vend ses activités de nettoyage industriel et d'assainissement au Canada

Publié le 13/01/2022 à 16:27

Veolia vend ses activités de nettoyage industriel et d'assainissement au Canada

Publié le 13/01/2022 à 16:27

Par François Normand

La multinationale française, groupe Ortec, spécialisée dans les solutions de design et de maintenance industrielle, a acheté les actifs de Veolia Canada. (Photo: groupe Ortec)

La multinationale française Veolia a vendu ses activités de nettoyage industriel et d’assainissement au Canada, concentrées au Québec. Elle a cédé ses actifs à une autre multinationale française, le groupe Ortec, qui est spécialisée dans les solutions de design et de maintenance industrielle.

L’entreprise familiale à capital fermé d’Aix-en-Provence, dans le sud de la France, n’a pas divulgué le montant de cette acquisition. Avant la transaction, Veolia Canada offrait ses services de nettoyage industriel et d’assainissement à des entreprises et des villes.

Pour intégrer ces actifs de Veolia au Canada, le groupe Ortec a créé une nouvelle entité, Ortec Environnement Services. Cette entité regroupe 550 employés et 20 points de service, et elle réalise un chiffre d’affaires de 90 millions de dollars canadiens.

Le groupe Ortec était déjà présent au Canada depuis 2014, année où il  a mis la main sur Sonovision, une multinationale spécialisée dans la production documentaire technique pour l’industrie de l’aérospatiale.

En 2021, le groupe Ortec a réalisé des revenus de 1,1 milliard d’euros (1,6 milliard de dollars canadiens), et il emploie actuellement 12 500 employés dans 25 pays, et ce, en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique et en Asie.

Dans le monde, l’entreprise provençale offre ses services dans plusieurs secteurs, et ce, de l’aérospatiale au secteur automobile en passant par les hydrocarbures et l’agroalimentaire. Ses clients sont des entreprises et des municipalités de toutes tailles.

 

«Nous allons développer le Canada, mais s’il y a une opportunité aux États-Unis, nous allons la saisir», dit Julien Einaudi, vice-président exécutif du groupe Ortec. (Photo: groupe Ortec)

Joint par Les Affaires en France, Julien Einaudi, vice-président exécutif du groupe Ortec, affirme que cette acquisition au Canada n’est pas le fruit du hasard et qu’elle est le résultat d’une longue réflexion afin de prendre de l’expansion sur le marché nord-américain.

«Ça fait 10 ans qu’on réfléchit pour se développer en Amérique du Nord», dit-il, en précisant qu’il a vu une occasion d’affaires à saisir lorsque Veolia a mis en vente ses activités de nettoyage industriel et d’assainissement au Canada.

 

Présente dans l'ensemble du Québec

Au pays, Ortec Environnement Services évolue notamment dans le secteur minier, la production hydroélectrique, le raffinage de pétrole ainsi que les pâtes et papiers. L’entreprise est active de Fermont à Montréal en passant par le Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Cette acquisition n’est qu’un premier pas au Canada, explique Julien Einaudi.

Comme 80% des activités d’Ortec Environnement Services sont concentrées au Québec, l’entreprise souhaite à terme décrocher de nouveaux contrats dans d’autres provinces canadiennes.

Le groupe Ortec n’exclut pas non plus de faire un jour une percée aux États-Unis dans les secteurs du nettoyage industriel et de l’assainissement. La multinationale française est déjà présente sur le marché américain, avec sa division Sonovision, qui est établie à Phoenix, en Arizona.

En revanche, le marché canadien demeure la priorité dans les prochaines années, insiste Julien Einaudi. «Nous allons développer le Canada, mais s’il y a une opportunité aux États-Unis, nous allons la saisir», dit-il.

 

 

 

À la une

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour il y a 25 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

À surveiller: Pfizer, Cogeco et Fiera

08:52 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Pfizer, Cogeco et Fiera? Voici quelques recommandations d’analystes.