Une importante association de l'industrie maritime soutient une taxe sur le carbone

Publié le 06/09/2021 à 19:13

Une importante association de l'industrie maritime soutient une taxe sur le carbone

Publié le 06/09/2021 à 19:13

Par La Presse Canadienne

La Chambre internationale de la marine marchande a déclaré qu’il s’opposait aux mesures régionales à la pièce, telles que celles proposées par l’Union européenne. (Photo: La Presse Canadienne)

Berlin — Une importante association de l’industrie maritime a indiqué lundi qu’elle soutenait les plans d’une taxe mondiale sur les émissions de carbone du transport maritime pour aider à financer la transition du secteur vers des carburants plus respectueux de l’environnement et du climat.

La Chambre internationale de la marine marchande a déclaré qu’elle proposait aux Nations Unies que tous les navires au-delà d’une certaine taille et qui font du commerce dans le monde paient un montant fixe par tonne métrique de dioxyde de carbone qu’ils émettent.

Les groupes environnementaux ont salué la proposition de l’Organisation maritime internationale, un organisme des Nations Unies, mais ont noté qu’elle ne précise pas quel prix sur le carbone serait soutenu par le groupe, qui représente les armateurs et les opérateurs commerciaux couvrant plus de 80% de la flotte marchande mondiale.

«Nous saurons qu’ils sont sérieux au sujet de réels progrès lorsqu’ils adopteront un niveau d’ambition conforme à ce que les nations insulaires vulnérables au changement climatique ont déjà proposé», a déclaré Aoife O’Leary, directrice des transports mondiaux à l’Environmental Defense Fund.

On estime que l’industrie du transport maritime est responsable de près de 3% des émissions de gaz à effet de serre qui sont à l’origine du réchauffement climatique, une quantité qui devrait augmenter considérablement au cours des prochaines décennies.

Les Îles Marshall et les Îles Salomon, deux nations dotées de grandes flottes maritimes dont les territoires sont gravement menacés par le changement climatique, ont suggéré une taxe sur le carbone à partir de 100 $ la tonne.

«Cette proposition explique comment créer pratiquement une mesure basée sur le marché pour l’industrie mondiale du transport maritime, afin d’évoluer rapidement vers un prix efficace», a déclaré Guy Platten, secrétaire général de la Chambre internationale de la marine marchande. «Plutôt que de faire des suppositions à des fins de relations publiques, nous voulons arriver à un chiffre qui décarbonisera le secteur sans toutefois priver d’énormes proportions du monde en développement.»

La Chambre internationale de la marine marchande a déclaré qu’il s’opposait aux mesures régionales à la pièce, telles que celles proposées par l’Union européenne, et a appelé à ce que l’argent généré par la taxe soit versé dans un fonds climatique qui subventionnerait des alternatives propres telles que l’hydrogène jusqu’à ce qu’elles deviennent compétitives avec les carburants conventionnels.

Sur le même sujet

Après le Plan Nord, un Plan Sud?

01/12/2021 | Olivier Schmouker

Des mesures «urgentes» doivent être prises par Québec pour préserver les milieux naturels, selon un livre blanc.

Le commissaire à l'environnement déplore trois décennies d'«occasions ratées»

En matière de changement climatique, c’est 30 ans de cibles, d’objectifs et de plans, mais pas de résultats.

À la une

La peur du «biais de proximité» s'immisce chez vos employés

Il y a 49 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Plus de 60% des employés s'inquiètent que ceux qui bossent au bureau aient un traitement préférentiel.

8. Calendrier de l'avent des affaires: la semaine de quatre jours

Il y a 49 minutes | Olivier Schmouker

Le calendrier de l'avent des affaires, concocté par Olivier Schmouker... Délicieusement diabolique!

L'année 2021 en recherches sur Google: bitcoins, sports et Canada

Il y a 21 minutes | La Presse Canadienne

Les recherches sur Google des Québécois et Canadiens ont été révélées mercredi.