Tony Accurso est débouté en appel et devra se rendre en prison avant le 1er juin

Publié le 26/05/2022 à 15:38

Tony Accurso est débouté en appel et devra se rendre en prison avant le 1er juin

Publié le 26/05/2022 à 15:38

Par La Presse Canadienne

L’entrepreneur avait toutefois porté la décision en appel après avoir passé une semaine en prison et avait été libéré jusqu’au verdict. (Photo: La Presse Canadienne)

Le plus haut tribunal de la province a confirmé la validité de la sentence imposée à l’ex-magnat de la construction Tony Accurso, qui devra retourner en prison d’ici le 1er juin.

Tony Accurso a été condamné à quatre ans de prison, en 2018, en lien avec ce qu’un juge a qualifié de l’un des pires exemples de corruption municipale à s’être retrouvé devant un tribunal canadien.

Un jury avait reconnu Tony Accurso coupable de cinq chefs d’accusation liés à des fraudes dans le cadre d’un système de pots-de-vin qui a permis à des entreprises de recevoir des contrats publics lucratifs en échange de sommes versés à des élus, dont l’ancien maire de Laval Gilles Vaillancourt.

L’entrepreneur avait toutefois porté la décision en appel après avoir passé une semaine en prison et avait été libéré jusqu’au verdict.

La Cour d’appel a délibéré sur ce dossier pendant un peu plus d’un an, puis a ordonné, jeudi, à Tony Accurso de se présenter aux autorités carcérales d’ici le 1er juin.

Le système de pots-de-vin a été en place de 1996 à 2010 et était dirigé par Gilles Vaillancourt, qui a plaidé coupable à des accusations liées à la fraude. Il a reçu une peine d’emprisonnement de six ans.

En octobre 2020, Tony Accurso et plusieurs entreprises auxquelles il était lié ont été condamnés à payer 4,2 millions de dollars après avoir plaidé coupable à des accusations de fraude fiscale. L’ex-magnat de la construction a dû payer 2 M$ de cette somme.

 

Sur le même sujet

Un régulateur réclame 1,7 G$US à une plateforme de cryptomonnaies accusée de fraude

30/06/2022 | AFP

L’agence de régulation financière américaine CFTC a attaqué en justice la plateforme Mirror Trading International.

France: GE accusé de blanchiment de fraude fiscale

31/05/2022 | AFP

Selon les plaignants, GE a fait échapper plus de 500M€ de l'usine de Belfort vers la Suisse et le Delaware (É.-U.).

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.