Salaire minimum 18$/h: le patronat craint des fermetures

Publié le 18/08/2021 à 14:25

Salaire minimum 18$/h: le patronat craint des fermetures

Publié le 18/08/2021 à 14:25

Par La Presse Canadienne

Le président de la FTQ estime que 15 $ l’heure n’est maintenant plus suffisant pour sortir de la pauvreté. (Photo: La Presse Canadienne)

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante pousse les hauts cris devant la revendication de la FTQ de fixer le taux du salaire minimum à 18 $ l’heure l’an prochain.

À l’heure actuelle, le salaire minimum est de 13,50 $. La plus grande centrale syndicale du Québec, la FTQ, qui revendiquait depuis 2016 d’établir le taux à 15 $, a fait savoir en entrevue mardi qu’elle réclame maintenant qu’il soit fixé à 18 $ l’heure en 2022. Le président de la FTQ, Daniel Boyer, estime que 15 $ l’heure n’est maintenant plus suffisant pour sortir de la pauvreté. Et il rappelle qu’il y a rareté de main−d’œuvre dans bien des secteurs.

Mais la FCEI, qui représente des petites et moyennes entreprises, affirme qu’avec une hausse du salaire minimum de 33%, des PME, déjà fragilisées par la COVID, vont carrément fermer, ce qui entraînerait des pertes d’emplois.

En entrevue mercredi, son vice−président pour le Québec, François Vincent, a dit estimer qu’il y avait d’autres moyens pour sortir les gens de la pauvreté, notamment par des mesures fiscales.

Au Conseil du patronat du Québec, le président Karl Blackburn estime qu’il faut évaluer le «revenu global» et non s’arrêter seulement au salaire minimum. Il fait valoir qu’il existe des programmes pour aider les travailleurs à faible revenu au Québec.

Sur le même sujet

À la une

Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises

16/10/2021 | François Normand

ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.