Québec va investir 475 M$ pour rendre les alumineries plus vertes

Publié le 16/11/2021 à 16:43

Québec va investir 475 M$ pour rendre les alumineries plus vertes

Publié le 16/11/2021 à 16:43

Par La Presse Canadienne

Le secteur demeure un important contributeur de gaz à effet de serre (GES) de la province. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec va investir près de 475 millions $ sur trois ans pour aider l’industrie de l’aluminium à devenir plus efficace et réduire son empreinte environnementale.  

Le gouvernement a dévoilé la Stratégie québécoise de l’aluminium (SQDA) 2021-2024, mardi, à Saguenay. On estime que le plan amènera des investissements totaux de près de 2,5 milliards $ dans l’industrie.  

Il ne faut pas s’attendre à une augmentation de la capacité de production, prévient le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, en entrevue. En ce moment, il croit qu’il vaut mieux stimuler les investissements technologiques «pour faire plus de volume avec les mêmes équipements». 

«On ne verra pas beaucoup de nouvelle capacité, prévoit-il. On l’a vu avec les Chinois qui ont réduit leur production, ce qui a fait en sorte que ça l’a augmenté le prix de la commodité.»

Le gouvernement veut aussi encourager les activités de transformation au Québec et les exportations. «Plus on va convertir l’aluminium au Québec, plus on va créer de la richesse pour la société.»

 

Un aluminium plus vert

L’industrie de l’aluminium québécoise a à la fois la particularité d’être beaucoup plus verte qu’ailleurs, mais elle demeure un important contributeur de gaz à effet de serre (GES) de la province. 

En 2018, la production d’aluminium était le procédé industriel qui émettait le plus de gaz à effet de serre dans la province à 4,7 millions de tonnes en équivalent dioxyde de carbone, selon le plus récent Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre. 

Grâce à l’hydroélectricité, l’industrie a une empreinte carbone inférieure aux concurrents internationaux. Au Québec, la production d’une tonne d’aluminium émet l’équivalent de deux tonnes de GES. En Europe, ce ratio est de 16 tonnes tandis qu’il est de 30 tonnes en Chine.

La stratégie gouvernementale veut aider les alumineries à verdir leurs activités, grâce à l’hydroélectricité et aux investissements dans la technologie. 

 

Sur le même sujet

Matière à récupération dans l'aluminium

Édition du 26 Mai 2021 | Anne-Marie Provost

L'industrie locale de l'aluminium cherche de plus en plus à s'inscrire dans une logique d'économie circulaire.

Tarifs: répit accordé aux producteurs canadiens d'aluminium

M. Trump a signé mardi une proclamation exemptant les exportations canadiennes d’aluminium de tarifs punitifs.

À la une

Aucun allégement des mesures sanitaires en vue

Mis à jour il y a 57 minutes | lesaffaires.com

En conférence de presse, le premier ministre admet toutefois voir «la lumière au bout du tunnel».

Amazon lance son premier magasin de vêtements en personne, truffé d'algorithmes

Il y a 11 minutes | AFP

«Les clients pourront effectuer leur magasinage depuis la cabine d’essayage», promet le groupe de Seattle.

L'inflation aux États-Unis, aussi une séquelle des généreux plans de relance

Il y a 28 minutes | AFP

Aux États-Unis, l’inflation a atteint 7% en 2021, un rythme que le pays n’avait pas connu depuis près de 40 ans.