Les ventes des grossistes canadiens ont reculé en juillet avec les prix du bois

Publié le 16/09/2021 à 11:21

Les ventes des grossistes canadiens ont reculé en juillet avec les prix du bois

Publié le 16/09/2021 à 11:21

Par La Presse Canadienne

Les ventes des matériaux et fournitures de construction ont chuté de 12,4% en raison de la baisse des prix du bois d’œuvre. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Les ventes des grossistes canadiens ont diminué de 2,1% à 70,1 milliards $ en juillet, tiré vers le bas par un plongeon du secteur des matériaux et fournitures de construction attribuable au prix du bois d’œuvre, a indiqué jeudi Statistique Canada. 

Il s’agissait du deuxième déclin mensuel consécutif des ventes des grossistes, et du plus important depuis celui d’avril 2020, a précisé l’agence fédérale. 

Les ventes des matériaux et fournitures de construction ont chuté de 12,4% en raison de la baisse des prix du bois d’œuvre, tandis que les ventes d’articles personnels et ménagers ont reculé de 1,6% et que celles de produits alimentaires, de boissons et de tabac ont cédé 0,8%. 

Le gain le plus important a été observé dans le secteur des véhicules automobiles et de leurs pièces et accessoires, qui a avancé de 1,8%. 

En excluant les matériaux et fournitures de construction, les ventes des grossistes ont progressé de 0,1%. 

Les ventes des grossistes au Québec, qui avaient atteint un sommet record en juin, ont diminué de 8,8% pour s’établir à 13,4 milliards $ en juillet. Ce recul représentait plus des trois quarts de la baisse des ventes en gros du pays, a précisé Statistique Canada. 

Exprimées en dollars constants, les ventes totales des grossistes ont diminué de 2,4% en juillet. 

Sur le même sujet

La mise en marché du bois divise l’industrie à Québec

07/10/2021 | François Normand

Un syndicat de propriétaires forestiers fait une négociation collective ; des producteurs et des scieries s'y opposent.

Les bricoleurs profitent de la récente correction des prix du bois d'oeuvre

Les prix du bois d’œuvre, qui ont atteint des sommets vertigineux au printemps, sont redescendus sur terre.

À la une

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

Il y a 39 minutes | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

À surveiller: Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley

10:45 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley? Voici quelques recommandations d'analystes.