Les travailleurs d'Olymel rejettent l'entente de principe à 57%

Publié le 18/08/2021 à 09:49

Les travailleurs d'Olymel rejettent l'entente de principe à 57%

Publié le 18/08/2021 à 09:49

Par La Presse Canadienne

Les travailleurs d'Olymel juge l'entente «insatisfaisante». (Photo: La Presse Canadienne)

Les membres du Syndicat des travailleurs d’Olymel Vallée-Jonction-CSN ont rejeté à 57% l’entente de principe intervenue avec leur employeur dans la nuit de vendredi à samedi.

Par voix de communiquer, Martin Maurice, président du STOVJ-CSN, a indiqué mardi soir que les travailleurs avaient décidé de rejeter l’entente de principe, «la jugeant insatisfaisante».

«Nous allons donc aviser l’employeur et nous allons retourner à la table de négociation, toujours en présence du conciliateur», a ajouté Martin Maurice.

Les travailleurs avaient déclenché une grève générale le 28 avril. De nombreuses séances de conciliation avaient été nécessaires avant d’arriver à cette entente qui a finalement été rejetée. Les points en litige étaient les salaires, les horaires de travail et la durée de la convention collective.

Les Éleveurs de porcs du Québec avaient poussé un certain soupir de soulagement samedi dernier lorsque l’entente de principe avait été conclue, eux qui craignent de devoir euthanasier des animaux, faute de place dans leurs bâtiments. Cette avenue a été évitée jusqu’à maintenant.

Tout près de 140 000 porcs sont en attente d’abattage, alors que la moyenne habituelle est entre 5000 et 10 000.

«Avec cette entente, ça donne l’espoir aux producteurs que le nombre va baisser chaque semaine. (…) Un moment donné, on voyait que l’euthanasie devenait une éventualité parce que le producteur est épuisé, il est fatigué. C’est pour ça qu’on demandait à toutes les parties de s’entendre parce que ça ne pouvait pas continuer comme ça», avait commenté le président des Éleveurs de porcs, David Duval, à La Presse Canadienne, samedi.

Au cours des dernières semaines, des animaux ont été détournés vers l’extérieur du Québec et une opération massive de vente de porcelets a été mise en œuvre afin de libérer de l’espace dans les bâtiments d’élevage.

Le Québec compte plus de 2700 éleveurs de porcs.

À la une

Ça rapporte d’investir dans des organismes communautaires

24/01/2022 | Emmanuel Martinez

Investir dans les organismes communautaires est bon pour l’économie, selon une étude de la firme AppEco.

Bourse: Wall Street sauve les meubles et termine en hausse

Mis à jour le 24/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto rebondit en fin de journée mais termine quand même dans le rouge.

À surveiller: Peloton Interactive, Metro et Innergex

24/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Peloton Interactive, Metro et Innergex? Voici quelques recommandations d’analystes.