Les plus aisés devraient faire don de leur 500$, estime le Parti québécois

Publié le 23/03/2022 à 10:09

Les plus aisés devraient faire don de leur 500$, estime le Parti québécois

Publié le 23/03/2022 à 10:09

Par La Presse Canadienne

Le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, a dit trouver «indécent» de verser «plus d’un milliard auprès de groupes qui n’ont pas de difficultés à boucler leur budget, alors que d’autres ont de la misère à trouver un toit». (Photo: La Presse Canadienne)

BUDGET DU QUÉBEC. Les Québécois mieux nantis pour qui le 500 $ du gouvernement est peut-être moins utile devraient le remettre à une œuvre de charité, croit le Parti québécois (PQ). 

Mercredi, le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, et son leader parlementaire, Martin Ouellet, y sont allés de cette suggestion en point de presse à l’Assemblée nationale.

M. Ouellet a déclaré que c’était le «geste de solidarité» à poser, dans le contexte où les banques alimentaires et les groupes communautaires sont toujours sous pression.

À ses côtés, M. St-Pierre Plamondon a dit trouver «indécent» de verser «plus d’un milliard auprès de groupes qui n’ont pas de difficultés à boucler leur budget, alors que d’autres ont de la misère à trouver un toit».

Le député Sol Zanetti, de Québec solidaire, a déclaré que c’était un «scandale» si des élus de l’Assemblée nationale venaient à recevoir un chèque de 500 $.

Calculant qu’il y aurait lui-même droit, il a promis de remettre l’argent aux banques alimentaires de sa circonscription de Jean-Lesage, à Québec.

La cheffe libérale Dominique Anglade a pour sa part affirmé qu’elle n’était pas «paternaliste» et qu’elle allait «laisser les gens décider par eux-mêmes, selon leurs besoins, ce qu’ils veulent faire».

«Une chose est claire, par contre: le gouvernement aurait pu faire le choix de cibler davantage pour aider des gens qui sont davantage dans le besoin», a-t-elle déclaré.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.