Les dix meilleures et les dix pires villes où vivre

Publié le 18/10/2017 à 13:58

Les dix meilleures et les dix pires villes où vivre

Publié le 18/10/2017 à 13:58

Par Matthieu Charest

Pour la première fois en une décennie, la qualité de vie s'est globalement améliorée, si l’on en croit le dernier rapport de The Economist Intelligence Unit. Mais certaines villes ont tout de même accusé des détériotations notables en raison principalement de la menace terroriste.

Dans la dernière année, 44 des 140 villes évaluées ont connu un changement dans ce classement.

Chaque ville étudiée obtient un score sur 100, pondéré selon cinq facteurs. D’abord, la stabilité (25% du total), les soins de santé (20% de la note), la culture et l’environnement (25%), l’éducation (10%) et les infrastructures (20%).

Au Canada, 3 villes occupent le top 10. Si Montréal n’est pas parmi cette liste, elle se classe tout de même 12e sur 140.

Les 10 pires endroits où vivre

10. Kiev (Ukraine)

score de 47,8%

9. Douala (Cameroun)

score de 44%

8. Harare (Zimbabwe)

score de 42,6%

7. Karachi (Pakistan)

score de 40,9%

6. Alger (Algérie)

score de 40,9%

5. Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée)

score de 39,6%

4. Dacca (Bangladesh)

score de 38,7%

3. Tripoli (Libye)

score de 36,6%

2. Lagos (Nigéria)

score de 36%

1. Damas (Syrie)

score de 30,2%

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour à 17:10 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.