Le plan Obama: "un choc électrique"

Publié le 08/09/2011 à 19:12, mis à jour le 12/09/2011 à 14:15

Le plan Obama: "un choc électrique"

Publié le 08/09/2011 à 19:12, mis à jour le 12/09/2011 à 14:15

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

Le président Barack Obama a présenté jeudi soir un plan emploi de 447 milliards de dollars destiné à donner un "choc électrique" à l'économie américaine, exhortant le Congrès, où ses adversaires républicains sont en position de force, à l'adopter "immédiatement".

Ce plan, intitulé "American jobs act" (proposition de loi pour l'emploi américain), propose 240 milliards de dollars d'allègements d'impôts et de charges sociales pour les PME, des mesures en faveur des chômeurs ainsi que des investissements dans les infrastructures afin de relancer l'activité.

PLUS: cliquez ICI pour consulter tous les points du plan

PLUS : Plan Obama: les économistes sceptiques

Le but de ce texte "est simple: remettre davantage de gens au travail et mettre davantage d'argent dans les poches de ceux qui travaillent", a déclaré un président dont le pays fait face à un taux de chômage de 9,1%, héritage de la récession de 2007-2009 qui a détruit plus de huit millions d'emplois.

"Ce plan donnera un choc électrique à une économie qui a calé, donnera confiance aux entreprises sur le fait que si elles investissent et embauchent, il y aura des clients pour leurs produits et leurs services", a ajouté M. Obama face aux élus de la Chambre des représentants et du Sénat.

A plusieurs reprises, M. Obama, très pugnace, a ponctué ce discours de présentation de son plan de l'exclamation: "vous devez l'adopter immédiatement!".

Ce dispositif "créera davantage d'emplois dans le bâtiment, dans l'enseignement, davantage d'emplois pour les anciens combattants, davantage d'emplois pour les chômeurs de longue durée", selon M. Obama, qui va devoir convaincre les républicains, majoritaires à la Chambre et dotés d'une minorité de blocage au Sénat, de voter ces mesures.

"Les habitants de ce pays travaillent dur pour faire face à leurs responsabilités. La question ce soir est de savoir si nous ferons face aux nôtres. La question est de savoir, si face à une crise nationale en cours, nous pouvons mettre un terme au cirque politique et faire quelque chose de concret pour aider l'économie", a dit M. Obama, candidat à sa réélection en novembre 2012.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour à 16:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.