Le patron de la CIBC s'oppose à la hausse d'impôt attendue dans le budget fédéral

Publié le 07/04/2022 à 12:34

Le patron de la CIBC s'oppose à la hausse d'impôt attendue dans le budget fédéral

Publié le 07/04/2022 à 12:34

Par La Presse Canadienne

Les libéraux ont estimé qu’une telle mesure, destinée aux entreprises qui ont réalisé des bénéfices records pendant la pandémie, rapporterait environ 1,2 G$ par an. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Le grand patron de la Banque CIBC estime que la hausse d’impôt visant les grandes institutions financières attendue dans le budget fédéral, plus tard jeudi, pourrait envoyer un mauvais signal au reste du monde en ce qui a trait à l’investissement au Canada.

Les libéraux ont promis dans leur plateforme électorale de 2021 d’augmenter le taux d’imposition des sociétés pour les banques et les assureurs dont les profits dépassent 1 milliard de dollars (G$)

Le parti a estimé qu’une telle mesure, destinée aux entreprises qui ont réalisé des bénéfices records pendant la pandémie, rapporterait environ 1,2 G$ par an.

Le chef de la direction de la CIBC, Victor Dodig, affirme être un défenseur d’une politique fiscale concurrentielle, et non d’une politique ciblant des industries spécifiques. Il ajoute qu’il appuie les mesures qui stimulent davantage le capital humain et l’investissement étranger direct au Canada.

Victor Dodig a également exprimé son opinion sur l’état de l’économie, faisant valoir qu’il est trop tôt pour annoncer une récession, même si un mouvement récent sur le marché obligataire américain a suscité des inquiétudes quant à une éventuelle contraction économique.

La banque tient jeudi l’assemblée annuelle de ses actionnaires.

 

Sur le même sujet

Le BSIF maintient la réserve pour stabilité intérieure des banques à 2,50%

Les banques d’importance systémique intérieure doivent détenir un capital équivalent à 2,5% du total de leurs actifs.

D'autres hausses de salaires pourraient avoir lieu cette année, disent des experts

«Les gains salariaux pourraient encore s’accélérer», croit l’économiste Claire Fan.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour à 17:10 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.