L'Indice des prix à la consommation à 4,8% en décembre au Canada

Publié le 19/01/2022 à 08:55, mis à jour le 19/01/2022 à 10:50

L'Indice des prix à la consommation à 4,8% en décembre au Canada

Publié le 19/01/2022 à 08:55, mis à jour le 19/01/2022 à 10:50

Par La Presse Canadienne

Statistique Canada rapporte que le rythme annuel de l’inflation a atteint le mois dernier au Canada son taux le plus élevé depuis 1991. (Photo: La Presse Canadienne)

L'inflation annuelle a grimpé en décembre à son niveau le plus élevé depuis 1991, a indiqué mercredi Statistique Canada.

L'indice des prix à la consommation affichait en décembre une hausse de 4,8% par rapport au même mois un an plus tôt, a précisé l'agence fédérale.

L'inflation annuelle canadienne s'était établie à 4,7% en novembre.

L'accélération de la croissance du coût de la vie au pays a été alimentée par les hausses de prix pour les aliments, les véhicules automobiles et l'habitation, a expliqué Statistique Canada.

Selon l'agence, en excluant les prix de l'essence, l'indice des prix à la consommation aurait augmenté de 4% d'une année à l'autre en décembre.

Les prix à la pompe à essence ont grimpé de 33,3% d'une année à l'autre en décembre, après avoir bondi de 43,6% en novembre, le resserrement des restrictions de santé publique liées à la propagation du variant Omicron ayant pesé sur la demande.

Le mois de décembre était le neuvième mois consécutif où l'inflation d'ensemble s'établissait au-dessus de la zone cible de la Banque du Canada, qui se situe entre 1,0% et 3,0%.

Le pays n'a pas connu de séquence aussi longue depuis que la banque centrale a commencé à cibler l'inflation à 2,0%, soit le point milieu de sa fourchette cible.

L'économiste Andrew Grantham, de la Banque CIBC, affirme que la séquence n'est peut-être pas terminée, ce qui pourrait inquiéter la Banque du Canada.

La hausse des prix de l'énergie, les problèmes de chaîne d'approvisionnement affectant les coûts alimentaires et les sauts des prix de l'immobilier suggèrent que l'inflation d'ensemble pourrait encore grimper avant de se refroidir au printemps, a écrit M. Grantham dans une note.

La Banque du Canada a déjà affirmé qu'elle était prête à agir pour arrêter l'inflation galopante. Elle doit annoncer la semaine prochaine sa décision sur son taux d'intérêt directeur.

La moyenne des trois mesures de l'inflation de base _ qui sont considérées comme de meilleurs indicateurs des pressions sous-jacentes sur les prix et suivies de près par la Banque du Canada _ était de 2,93% en décembre, en hausse par rapport à celle de 2,73% enregistrée en novembre.

Il faut reculer jusqu'en septembre 1991 pour trouver une moyenne aussi élevée.

 

Comment faire un tabac en ligne quand on a peu de moyens? Le confinement et les restrictions sanitaires ont contraint nombre de PME à développer leur présence virtuelle in extremis. Entre services offerts par vidéoconférence et achats en ligne, toutes ne sont pas égales dans cette transformation numérique.

Sur le même sujet

Nouvelles frictions commerciales entre Washington et Ottawa

16:57 | AFP

Les deux pays s’affrontent depuis des mois sur l’octroi des contingents tarifaires, prévus dans l’AEUMC.

La faible croissance de sa population affaiblira le Québec au sein du Canada

Édition du 25 Mai 2022 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. La frilosité du gouvernement a des effets préjudiciables pour l’avenir du Québec.

À la une

À la une: les 300 plus grandes entreprises

Édition du 25 Mai 2022 | Les Affaires

Découvrez notre classement et les meilleures stratégies de recrutement.

Prospérer malgré l'adversité

Édition du 25 Mai 2022 | Marine Thomas

BILLET. Les grandes entreprises font face à des défis sans précédent et elles s’en tirent brillamment!

Recrutement: les grandes entreprises ont su tirer leur épingle du jeu malgré la pandémie

Édition du 25 Mai 2022 | Catherine Charron

SPÉCIAL GRANDES ENTREPRISES. La gestion des ressources humaines a connu une période d’ébullition incroyable.