L'avocat du directeur financier de la Trump Organization attend d'autres accusations

Publié le 20/09/2021 à 14:06

L'avocat du directeur financier de la Trump Organization attend d'autres accusations

Publié le 20/09/2021 à 14:06

Par La Presse Canadienne

La société de Donald Trump est également inculpée dans cette affaire. (Photo:123RF)

New York — Un avocat de l’ancien directeur financier de la Trump Organization a déclaré lundi à un juge qu’il avait «de bonnes raisons de croire» que d’autres inculpations seraient à venir dans le cadre d’une enquête en cours à New York sur l’empire immobilier de l’ancien président.

L’avocat Bryan Scarlatos a fait cette remarque lors de la première comparution devant le tribunal d’Allen Weisselberg depuis sa mise en accusation, le 1er juillet, pour fraude fiscale. Maître Scarlatos n’a pas dit ce qui l’avait amené à croire que davantage de personnes seraient inculpées dans l’affaire étroitement surveillée.

Ces dernières semaines, deux dirigeants de la Trump Organization ont témoigné devant un grand jury, qui continue de se réunir à huis clos pour entendre les témoignages et examiner les preuves dans l’affaire.

Le bureau du procureur du district de Manhattan a refusé de commenter.

«Allen Weisselberg est séparé de la Trump Organization. Il est le seul individu ici dont la liberté est en jeu», a déclaré Bryan Scarlatos. «Ce qui m’inquiète, c’est qu’il deviendra un dommage collatéral dans un combat plus large entre la Trump Organization et le bureau du procureur.»

l'avocat a soulevé la possibilité qu’un plus grand nombre d’actes d’accusation soient déposés tout en plaidant pour un délai suffisant pour examiner jusqu’à 6 millions de pages de documents remises comme preuves par les procureurs, indiquant qu’il s’agit d’une «tâche herculéenne» et affirmant que de nouveaux actes d’accusation créeraient une «cible mobile».

Les procureurs ont déclaré qu’Allan Weisselberg n’était «pas étranger» à plusieurs des documents, car ils incluent des dossiers commerciaux de la Trump Organization qu’il a probablement produits ou examinés dans le cadre de son travail.

Le juge Juan Manuel Merchan a donné aux deux parties jusqu’au printemps prochain pour déposer des requêtes et des réponses. Il a dit qu’il déciderait des motions lors d’une audience prévue le 12 juillet 2022, la prochaine fois qu’Allan Weisselberg devra comparaître devant le tribunal.

Le juge Merchan a déclaré qu’il s’attendait à fixer une date de procès à ce moment-là et que ce serait probablement à la fin août ou au début septembre de l’année prochaine.

«La raison pour laquelle je le mentionne maintenant, c’est que c’est sur le radar de tout le monde», a déclaré le juge. «Je n’ai pas encore de date précise.»

Allan Weisselberg a plaidé non coupable à des accusations selon lesquelles il a perçu plus de 1,7 million $US d’indemnités non autorisées, notamment le loyer d’un appartement, le paiement d’une voiture et des frais de scolarité.

La société de Donald Trump est également inculpée dans cette affaire, que les procureurs ont qualifiée de stratagème de fraude fiscale «vaste et audacieux».

Allan Weisselberg s’est assis tranquillement à côté de ses avocats lors de la brève audience de lundi et n’a pas parlé aux journalistes sur le chemin du tribunal. En raison de la pandémie de coronavirus, tout le monde portait un masque et la salle d’audience avait des cloisons en plastique transparent entre les différentes parties.

Donald Trump lui-même n’a été inculpé d’aucun acte répréhensible. Il a condamné l’affaire , la première à résulter de l’enquête de deux ans des autorités de New York sur les relations d’affaires de l’ancien président comme une «chasse aux sorcières politique».

Donald Trump a dit que les actions de son entreprise étaient une pratique courante dans l’entreprise et en aucun cas un crime.

Selon l’acte d’accusation, de 2005 à cette année, la Trump Organization et Allan Weisselberg ont trompé les autorités fiscales en conspirant pour payer des cadres supérieurs par le biais d’avantages sociaux lucratifs et d’autres moyens.

Allan Weisselberg à lui seul a été accusé d’avoir fraudé le gouvernement fédéral, l’État et la Ville de plus de 900 000 $US d’impôts impayés et de remboursements d’impôts non mérités.

L’accusation la plus grave contre lui, celle de vol qualifié, est passible de cinq à 15 ans de prison.

 

Sur le même sujet

Michael Kovrig et Michael Spavor libérés de Chine ont atterri au Canada

Mis à jour le 25/09/2021 | AFP

Les deux hommes, relâchés peu après le départ de Meng Wanzhou pour la Chine, ont atterri à Calgary.

Huawei, Meng Wanzhou et les deux Michael: une saga diplomatico-judiciaire

Mis à jour le 24/09/2021 | AFP

Retour sur les moments les plus marquants de cette saga.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

15/10/2021 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.