Inondations au Cap Breton et dans le sud ouest de l'île de Terre Neuve

Publié le 24/11/2021 à 14:52

Inondations au Cap Breton et dans le sud ouest de l'île de Terre Neuve

Publié le 24/11/2021 à 14:52

Par La Presse Canadienne

la Croix-Rouge canadienne a déclaré qu’elle aidait 63 personnes contraintes d’évacuer le parc de maisons mobiles Indian Garden à Antigonish. (Photo: 123RF)

Des pluies torrentielles ont emporté des routes et inondé des sous-sols dans l’ouest du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, et dans le sud-ouest de l’île de Terre-Neuve, alors qu’une énorme tempête progresse lentement, pour une troisième journée, sur le Canada atlantique.

Au Québec, sur la Basse-Côte-Nord, les secteurs à l’ouest de Blanc-Sablon pourraient recevoir jusqu’à 70 mm de pluie au cours de la journée de mercredi, prévoit Environnement Canada.

En Nouvelle-Écosse, l’état d’urgence a été déclaré mardi soir dans les comtés de Victoria et d’Inverness, au Cap-Breton, où les écoles ont été fermées et les résidants ont été invités à ne pas emprunter les routes, dont beaucoup ont été gravement endommagées par les inondations.

La situation était semblable à Port aux Basques, la plus grande ville du sud-ouest de de l’île de Terre-Neuve. Ryan Moore conduisait

à environ 40 kilomètres au nord de cette ville, mardi soir, lorsqu’une section d’asphalte gorgé d’eau s’est désintégrée sous sa camionnette.

«Heureusement, je suis passé de l’autre côté avant qu’elle (se désintègre)», a-t-il raconté en entrevue, mercredi. «Les coussins gonflables se sont déclenchés, donc je ne pouvais pas vraiment voir ce qui se passait. Je me tenais, espérant le mieux.» Après une inspection plus approfondie avec une lampe de poche, M. Moore a découvert que l’incident avait créé un cratère de quatre mètres de profondeur qui était plus large que la longueur de son camion.

«Je suis devenu étourdi», a-t-il raconté. «Ça aurait pu être bien pire.»

Aussi à Port aux Basques, le maire Brian Button a déclaré que des pluies diluviennes et incessantes avaient fait déborder le réseau d’égouts et inondé les routes principales, y compris la Transcanadienne.

«On se sent en quelque sorte impuissant», a-t-il confié mercredi en entrevue. «On ne peut pas faire grand-chose.»

Avec la route principale coupée par un important cratère, le seul autre lien de la localité avec le reste de l’île _ une petite route secondaire le long de la côte sud _ commençait maintenant à être inondée mercredi matin, a déclaré M. Button.

«Je viens d’avoir un appel: la personne a dû faire demi-tour (parce que) l’eau coule partout sur la route », a-t-il déclaré. «Nous ne pourrons pas quitter Port aux Basques pour aller très loin»

La communauté côtière de 4000 habitants a reçu jusqu’ici environ 120 mm de pluie, alors que les météorologistes prévoyaient 300 mm jusqu’à jeudi matin. Port aux Basques reçoit en général environ 160 mm de pluie, en moyenne, pendant tout le mois de novembre.

Des rafales du sud atteignant jusqu’à 110 km/h étaient attendues dans la région de Wreckhouse, au nord de Port aux Basques, connue pour ses vents violents qui accélèrent lorsqu’ils dévalent une chaîne de montagnes voisine.

«Le système ne bouge pas beaucoup », a déclaré mercredi Bob Robichaud, météorologue principal à Environnement Canada à Halifax. « Ça va juste continuer avec de la pluie, parfois forte, tout au long de la journée d’aujourd’hui (mercredi).»

Pendant ce temps, la tempête a déversé entre 100 et 150 mm de pluie sur de grands secteurs du Cap-Breton, et certaines communautés le long de la côte est du comté de Victoria ont été submergées par 200 mm de pluie constante.

Bruce Morrison, le directeur du comté, a déclaré que la tempête avait causé d’importants dégâts le long de la piste Cabot, la route panoramique de renommée mondiale à la pointe nord de l’île. Le ruissellement des montagnes des hautes terres du Cap-Breton a endommagé des ponts et détruit des routes à travers le comté, a-t-il souligné.

«C’est le calme après la tempête, cependant, mais cette pluie est censée revenir», a noté M. Morrison. «C’est ce qui nous inquiète.»

Par ailleurs, la Croix-Rouge canadienne a déclaré qu’elle aidait 63 personnes contraintes d’évacuer le parc de maisons mobiles Indian Garden à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, mardi. La ville du nord-est de la Nouvelle-Écosse a subi de graves inondations, qui ont rendu de nombreuses routes impraticables.

On s’attendait à ce que la pluie cesse tard mercredi sur le Cap-Breton, mais la tempête devrait inverser son cours ce jour-là et revenir pour livrer plus de pluie, mais à un rythme plus léger.

«Nous ne prévoyons pas un flux constant de fortes pluies, comme au cours des derniers jours », a indiqué M. Robichaud. «Il pourrait y avoir quelques poches de brèves averses sur le sud-est du Cap-Breton.»

 

Sur le même sujet

Cyberattaque à T.-N.-L.: les pirates ont eu accès à des renseignements personnels

Une cyberattaque contre le système de santé de Terre-Neuve-et-Labrador avait eu lieu le 30 octobre dernier.

Equinor exploitera un gisement de pétrole au large de Terre-Neuve

26/07/2018 | AFP

Ce sera la première plateforme en eaux très profondes de l'Est canadien à quelque 500 km de Saint-Jean de Terre-Neuve.

À la une

6. Calendrier de l'avent des affaires: le journaliste

Le calendrier de l'avent des affaires, concocté par Olivier Schmouker... Délicieusement diabolique!

Enregistrer son écran peut maintenant être un achat local

LA TECHNO PORTE CONSEIL. Un joueur québécois du nom de Berrycast fait aussi dans l’enregistrement d’écran.

Les nouvelles du marché

Il y a 43 minutes | Refinitiv

Vaccination contre Omicron, BMO, croissance de l’emploi aux Etats-Unis, Didi sort du NYSE, et impôt minimum mondial.