Hausse de 5,1% de l'inflation en janvier, selon Statistique Canada

Publié le 16/02/2022 à 09:04, mis à jour le 16/02/2022 à 11:15

Hausse de 5,1% de l'inflation en janvier, selon Statistique Canada

Publié le 16/02/2022 à 09:04, mis à jour le 16/02/2022 à 11:15

Par La Presse Canadienne

En excluant les prix de l’essence, Statistique Canada indique que le taux annuel d’inflation aurait été de 4,3% en janvier. (Photo: La Presse Canadienne)

La cadence annuelle de l'inflation canadienne a franchi le cap des 5,0% pour la première fois en plus de 30 ans.

L'indice des prix à la consommation a grimpé de 5,1% en janvier, comparativement à une croissance annuelle de 4,8% en décembre, a indiqué mercredi Statistique Canada.

Les prix de l'habitation, de l'essence et des aliments ont été à l'origine d'une grande partie de l'augmentation de janvier, a expliqué l'agence fédérale.

Les prix de l'essence ont augmenté de 31,7% le mois dernier, par rapport à janvier 2021, dans un contexte d'inquiétudes croissantes au sujet de l'approvisionnement mondial en pétrole lié à la menace d'une action militaire russe contre l'Ukraine.

En excluant les prix de l'essence, Statistique Canada indique que l'inflation annuelle se serait établie à 4,3% en janvier, ce qui, selon l'agence, est son rythme le plus rapide jamais enregistré.

Les prix des aliments achetés en magasin ont augmenté de 6,5% d'une année sur l'autre, ce qui représente leur plus forte augmentation annuelle depuis mai 2009. L'agence a noté que les prix du bœuf, du poulet et du poisson avaient tous augmenté plus rapidement en janvier qu'en décembre, tandis que ceux de la margarine et des condiments, des épices et des vinaigres ont bondi de plus de 12% par rapport à janvier 2021.

Selon Statistique Canada, les coûts d'expédition plus élevés liés aux problèmes de la chaîne d'approvisionnement mondiale ont fait grimper le coût des aliments.

Les prix des logements ont augmenté de 6,2% d'une année à l'autre, soit leur croissance la plus rapide depuis février 1990, en raison de la hausse des prix des logements neufs et des augmentations de loyer.

Le directeur général et chef de la stratégie macroéconomique chez Desjardins, Royce Mendes, a souligné que l'inflation devrait encore s'accélérer avec la poursuite de la hausse des prix de l'énergie.

La publication du rapport sur l'inflation survient exactement deux semaines avant la prochaine annonce de la Banque du Canada sur son taux d'intérêt directeur.

La banque centrale a maintenu son taux directeur à 0,25% depuis le début de la pandémie de COVID-19, en mars 2020, mais a récemment abandonné sa promesse de maintenir le taux à son niveau d'urgence.

Les observateurs s'attendent à ce que la banque augmente ses taux dans le cadre de l'annonce de mars, et il s'agirait probablement de la première d'une série de plusieurs hausses cette année pour tenter de calmer l'inflation.

La moyenne des trois mesures de l'inflation de base de Statistique Canada, qui sont considérées comme de meilleurs indicateurs des pressions sous-jacentes sur les prix et suivies de près par la Banque du Canada, s'est établie à 3,2% en janvier, en hausse par rapport à celle de 2,93% enregistrée en décembre.

Selon Statistique Canada, il s'agit de sa hausse la plus rapide depuis août 1991.

Sur le même sujet

À la une

Fonderie Horne: le gouvernement dévoile ses exigences environnementales

Mis à jour il y a 13 minutes | La Presse Canadienne

La population pourra se prononcer par écrit sur les nouvelles exigences du 6 septembre au 20 octobre.

Les ventes d'habitations reculent pour un cinquième mois consécutif au Canada

Les ventes en juillet ont diminué de 5,3% par rapport à juin, sur une base désaisonnalisée, précise l’ACI.

Le commerce de gros augmente de 0,1% pour atteindre 80,7G$ en juin

Le secteur des biens divers a augmenté pour la quatrième fois en cinq mois.