Guy Saint-Pierre: un «grand transformateur du visage économique» du Québec s'est éteint

Publié le 24/01/2022 à 09:41

Guy Saint-Pierre: un «grand transformateur du visage économique» du Québec s'est éteint

Publié le 24/01/2022 à 09:41

Par Les Affaires

Guy Saint-Pierre (Photo: Ordre national du Québec)

L’ingénieur, homme d’affaires et homme politique québécois Guy Saint-Pierre décédé dimanche, à l’âge de 87 ans, selon le site de l’Assemblée nationale du Québec. 

Guy Saint-Pierre a été député libéral de Verchères, puis de Chambly, et ministre dans le premier gouvernement de Robert Bourassa. 

Après avoir mis un terme à sa carrière politique, il est entré dans le monde des affaires. 

«Pendant la majeure partie de sa carrière, Guy Saint-Pierre aura transformé le visage économique du Québec, peut-on lire sur le site de l’Ordre national du Québec, qui l’a élu Grand officier en 2009. Son passage fécond dans le gouvernement Bourassa et son fructueux parcours dans le secteur privé ont laissé une empreinte vive sur l’image collective du Québec. Il a fait de SNC-Lavalin l’une des plus grandes sociétés de génie-conseil au monde, un fleuron de l’entrepreneuriat québécois, contribuant ainsi à la réussite des francophones.» 

Guy Saint-Pierre est originaire de Windsor, en Estrie. Il a obtenu un baccalauréat en génie civil de l’Université Laval et une maîtrise en génie civil de l’Imperial College of Science and Technology de la University of London. 

En 2001, il a été le premier francophone du pays à accéder au poste de président du CA de la Banque Royale du Canada, rappelle le site de l’Ordre national du Québec.

Il a été décoré du grade d’officier de l’Ordre du Canada en 1992 et de celui de compagnon en 2002. Il a reçu le prix de gestion de l’Université McGill en 1994, le prix du dirigeant international canadien en 1995, la médaille Sir John Kennedey de l’Engineering Institute of Canada en juin 1994 et un doctorat honoris causa en sciences appliquées de l’Université de Sherbrooke en juin 1994. 

Cosignataire du manifeste Pour un Québec lucide, Guy Saint-Pierre est compagnon de l’Ordre du Canada et membre du Club des entrepreneurs. En 1994, il a été désigné PDG canadien de l’année et fait Personnalité de l’année, au gala Excellence de La Presse. En 1996, il a reçu le Grand Prix d’excellence de l’Ordre des ingénieurs du Québec. 

 

À relire, une entrevue de René Vézina en 2011 avec Guy Saint-Pierre: «Diriger, c’est rallier ses troupes»

Sur le même sujet

Les défis de rémunération des hauts dirigeants

BLOGUE INVITÉ. L'intégration des facteurs ESG dans la rémunération requiert temps et réflexion.

CA et ESG: viser au-delà de la simple conformité

BLOGUE INVITÉ. Les CA doivent démontrer comment ils intègrent les facteurs ESG à leurs responsabilités.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.