Grève en CPE: une entente de principe bientôt soumise aux syndicats de la FSSS

Publié le 08/12/2021 à 10:19, mis à jour le 08/12/2021 à 11:27

Grève en CPE: une entente de principe bientôt soumise aux syndicats de la FSSS

Publié le 08/12/2021 à 10:19, mis à jour le 08/12/2021 à 11:27

Par La Presse Canadienne

La FSSS, affiliée à la CSN, est en grève illimitée depuis mercredi dernier. (Photo: La Presse Canadienne)

La Fédération de la santé et des services sociaux pense pouvoir consulter ses syndicats membres dans les CPE mercredi après-midi sur une entente de principe avec Québec.

Stéphanie Vachon, représentante du secteur des CPE à la FSSS, en a fait l’annonce à ses membres mercredi matin.

Elle y précise que «si tout va comme prévu et que tout se passe bien», il y aurait «une possible entente» et les syndicats seraient consultés à ce sujet dès mercredi après-midi.

Une fois cette étape passée, ce serait les membres des syndicats qui seraient consultés et qui décideraient, le cas échéant, de lever le mot d’ordre de grève.

La FSSS, affiliée à la CSN, est en grève illimitée depuis mercredi dernier. Elle était en négociation lundi et mardi avec Québec et encore la nuit dernière et tôt ce matin.

Vu la longueur du processus de consultation, dans le meilleur des cas, la grève ne cesserait que lundi prochain, a-t-on fait savoir à la CSN.

De leur côté, la Fédération des intervenantes en petite enfance, affiliée à la CSQ, et le Syndicat québécois des employés de service, affilié à la FTQ, doivent théoriquement déclencher à leur tour la grève illimitée jeudi matin.

Le nouveau contexte avec la FSSS risque toutefois de changer la donne pour ces deux organisations syndicales.

Le SQEES devait négocier mercredi avec Québec ; il attend encore une heure de convocation. La FIPEQ est aussi sur le qui−vive et s’attend à être convoquée sous peu.

Le nouveau contexte avec la FSSS risque de changer la donne pour ces deux organisations syndicales. Logiquement, elles devraient recevoir les mêmes offres que la FSSS.

À Québec, le premier ministre François Legault s’est réjoui du nouveau contexte de cette longue négociation: «on avance», a-t-il lancé.

La présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, n’a rien voulu confirmer. «On continue à travailler très activement aux tables de négociation. Ça avance bien avec tout le monde.»

La rémunération est au cœur du litige, surtout maintenant pour les employés de soutien à la cuisine, à l’administration et à l’entretien.

Selon les dernières offres gouvernementales, les éducatrices toucheraient 30,03 $ au 12e échelon. Deux échelons seraient ajoutés à l’échelle.

Sur le même sujet

LeBel aux ingénieurs de l'État: «Venez vous rasseoir» à la table de négociation

Mis à jour le 11/05/2022 | La Presse Canadienne

La présidente du Conseil du trésor a rappelé que Québec avait déposé trois offres «majeures» dans le dernier mois.

Les débardeurs veulent que les négociations débloquent après un an de loi spéciale

La ministre fédérale du Travail de l'époque avait fait adopter une loi spéciale forçant le retour au travail en 2021.

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.