François Legault n'exclut pas de tenir une COP au Québec

Publié le 04/11/2021 à 13:44

François Legault n'exclut pas de tenir une COP au Québec

Publié le 04/11/2021 à 13:44

Par La Presse Canadienne

«Il ne faut rien exclure», a répondu François Legault. (Photo: La Presse Canadienne)

Le premier ministre François Legault n’exclut pas un jour d’accueillir une Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP) au Québec.

En 2018 et 2019, les partis d’opposition avaient pressé le gouvernement caquiste de déposer sa candidature pour organiser un de ces grands sommets de l’ONU, en vain. Le premier ministre laissait alors entendre qu’il préférait les actions aux discours.

Mais jeudi, M. Legault a entrouvert une porte, à sa conférence de presse finale à la COP26 qui se déroule à Glasgow, en Écosse.

Il a dit qu’il faut peser les pour et les contre, entre les coûts importants en matière de sécurité et la visibilité qu’un tel événement international procurerait au Québec.

«Il ne faut rien exclure», a-t-il répondu quand on lui a demandé s’il poserait la candidature du Québec pour accueillir une COP.

M. Legault a reconnu entre autres qu’il y a des avantages pour le Québec à prendre part à ces grands forums internationaux: au cours de ses trois jours à la COP de Glasgow, il a maintes fois appris et souligné à ses interlocuteurs que le Québec émettait deux fois moins de gaz à effet de serre par habitant que tous ses voisins en Amérique du Nord.

«Il faut faire connaître nos actions. Je pense que c’est une belle occasion ici de venir expliquer aux gens ce qu’on fait au Québec et faire connaître les possibilités d’investissement dans l’économie verte au Québec.»

Selon les règles, c’est le Canada qui peut déposer la candidature du Québec pour accueillir ce sommet de l’ONU. C’est le premier ministre du Québec qui peut en faire la demande au fédéral.

En 2019, le Chili devait accueillir la COP25, mais s’était désisté en raison de troubles sociaux.

Les partis d’opposition au Québec avaient alors demandé au gouvernement Legault de s’offrir pour prendre la relève.

« À l’époque, on n’avait qu’un mois ou deux pour préparer ça, ce n’était pas réaliste », a-t-il justifié.

 

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.