É-U: la confiance des consommateurs s'améliore plus que prévu

Publié le 30/06/2020 à 11:43

É-U: la confiance des consommateurs s'améliore plus que prévu

Publié le 30/06/2020 à 11:43

Par AFP
Un panier d'épicerie.

(Photo: 123RF)

La confiance des consommateurs américains s'est nettement améliorée en juin à la faveur de la réouverture de l'économie, selon l'indice du Conference Board publié mardi.

L'indice a grimpé de 12,2 points pour atteindre 98,1 points dépassant les attentes des analystes qui avaient tablé sur 91 points.

«La confiance des consommateurs a partiellement rebondi en juin mais reste bien en deçà des niveaux d'avant la pandémie», a toutefois commenté Lynn Franco, directrice principale des indicateurs économiques au Conference Board.

La réouverture de l'économie et la baisse du nombre de personnes demandant des allocations chômage ont contribué à améliorer l'évaluation des consommateurs de la conjoncture actuelle «mais l'indice mesurant la situation actuelle suggère que les conditions économiques restent faibles», ajoute-t-elle dans un communiqué.

De plus, si les consommateurs sont moins pessimistes quant aux perspectives à court terme, ils ne s'attendent pas «à une forte reprise» économique.

«Face à une trajectoire incertaine et inégale de la reprise, et face à une possible résurgence de la COVID-19, il est trop tôt pour dire que les consommateurs ont pris un nouveau virage et sont prêts à commencer à dépenser à des niveaux pré-pandémiques», a-t-elle commenté.

La consommation des ménages est le principal moteur de l'économie américaine, représentant quelque 70% du PIB.

Dans le détail, le pourcentage de consommateurs jugeant la situation économique «bonne» a augmenté, passant de 16,4% à 17,4%.

Dans le même temps, la part des consommateurs estimant que la conjoncture s'est détériorée a diminué, passant de 51,2% à 43,2%.

L'évaluation du marché du travail par les consommateurs a également été plus favorable. Le pourcentage de consommateurs déclarant que les emplois sont «abondants» est passé de 16,5% à 20,8%, tandis que ceux déclarant que les emplois sont «difficiles à obtenir» est tombée à 23,8%, contre 29,2% en mai.

Sur le même sujet

L’inflation, préoccupation majeure des dirigeants d'entreprises dans le monde

13/01/2022 | AFP

Selon la Conference Board, la hausse des prix est le second défi auquel les dirigeants s'attendent à faire face en 2022.

É-U: la confiance des consommateurs s'améliore plus que prévu en décembre

22/12/2021 | AFP

Les inquiétudes liées à l'inflation se sont atténuées et ce, malgré la propagation rapide du variant Omicron.

À la une

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d'ici 2026

Il y a 21 minutes | La Presse Canadienne

C’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures.

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.

Des lignes aériennes demandent de mettre fin aux tests de dépistage à l'arrivée

Il y a 32 minutes | La Presse Canadienne

Air Canada, WestJet et l’aéroport Pearson demandent un transfert de la capacité de test des aéroports vers la communauté