Copenhague : les pays émergents exigent plus des pays riches

Publié le 09/12/2009 à 14:00

Copenhague : les pays émergents exigent plus des pays riches

Publié le 09/12/2009 à 14:00

Par La Presse Canadienne

Certains des pays les plus pauvres de la planète craignent que le fardeau le plus lourd ne pèse sur leurs épaules. Photo : Bloomberg

Les pays en voie de développement ont appelé mercredi les pays riches à assumer la plus grande part du coût de la lutte contre le réchauffement de la planète, alors qu'un document danois semait le trouble sur ce sujet.

Au troisième jour de la conférence des Nations unies sur le climat mercredi, les pays en développement ont jugé insuffisants les fonds que les Etats riches pourraient débloquer pour les aider à adapter leurs économies aux changements climatiques.

Selon un représentant du Soudan, le fonds mondial de 10 milliards de dollars US annuels proposé par les pays développés fait pâle figure face aux 1000 milliards de dollars déjà dépensés pour sauver les institutions financières.

Autre sujet de discorde: les projets de déclaration finale proposés par le Danemark et la Chine.

Les pays en voie de développement ont dénoncé les deux projets de texte qui proposent des conclusions au sommet qui s'achèvera le 18 décembre.

Certains des pays les plus pauvres de la planète craignent que le fardeau le plus lourd ne pèse sur leurs épaules. Ils demandent plusieurs milliards de dollars d'aide aux riches pour faire face aux défis du réchauffement de la planète.

Des diplomates du monde en développement et des écologistes se sont plaints que l'hôte danois préjuge de l'issue des discussions avec son projet de texte. Le document permettrait aux pays riches de réduire moins d'émissions de gaz à effet de serre, alors que les pauvres assumeraient des objectifs beaucoup plus élevés.

Il s'agit "de faire plaisir aux pays riches et puissants, plutôt que de servir la majorité des Etats qui demandent une solution équitable et ambitieuse", a lancé Kim Carstensen, du Fonds mondial poe aux 37 pays industrialisés de réduire de 5,2% leurs émissions de gaz d'ici 2012 par rapport aux niveaux de 1990.

Le texte chinois intégrerait de nouveaux objectifs précis pour le monde industrialisé pour cinq à huit ans de plus. Les pays en voie de développement, dont fait partie la Chine, feraient l'objet d'un autre accord englobant leurs actions pour contrôler les émissions, mais pas de faço de préserver le principe de "responsabilités communes mais différenciées" reconnu dans le protocole de Kyoto.

Ces deux propositions n'ont pas été officiellement enregistrées dans les documents de la conférence. "Il n'a aucune valeur", a souligné le principal négociateur de l'Union européenne, Artur Runge-Metzger, en référence au texte danois.

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour à 17:15 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.