Analyse : une bulle dans le marché obligataire ?

Publié le 16/12/2008 à 00:00

Analyse : une bulle dans le marché obligataire ?

Publié le 16/12/2008 à 00:00

Par Jean Gagnon

L'engouement pour les titres émis par le gouvernement américain est tel qu'une bulle est en train de se former dans le marché des obligations, croient les experts.

C'est la rapidité avec laquelle le rendement sur les obligations du gouvernement américain à échéance de 10 ans a baissé, à 2,7 %, qui leur fait envisager ce scénario.

La demande pour ces titres pourrait faire baisser le taux des obligations à échéance de 10 ans jusqu'à 2,3 %, soit le plus faible taux depuis 1954, croit David Rosenberg, économiste chez Merrill Lynch.

Rappelons que lorsque le rendement baisse, le prix de l'obligation monte. Selon M. Rosenberg, la dernière étape de la bulle sera semblable à celle des titres technos en 2000 et à celle des prix immobiliers en 2006.

Plusieurs facteurs ont entraîné la formation d'une bulle dans les obligations, explique Yvan Fontaine, premier vice-président chez Addenda Capital. La chute du rendement des obligations découle de la faiblesse de l'économie, de la baisse du prix du pétrole, de l'annonce par Ben Bernanke d'un possible rachat d'obligations à long terme par la Réserve fédérale, ainsi que de l'obsession des investisseurs d'acheter uniquement les titres de qualité.

Trois facteurs pourraient toutefois renverser la vapeur, croit M. Fontaine. Premièrement, le gouvernement américain devra emprunter des sommes gigantesques totalisant plus de 1 000 milliards américains pour financer les différents plans de sauvetage annoncés.

De plus, les caisses de retraite devront un jour rééquilibrer leurs portefeuilles en vendant des obligations pour acheter des actions.

Enfin, l'arrivée de Barack Obama à la Maison-Blanche pourrait avoir un effet sécurisant incitant les investisseurs à se départir de leurs obligations gouvernementales et à opter pour des titres plus risqués.

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour à 17:15 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.