Les fraises du Québec arrivent plus tôt cette année

Publié le 02/06/2021 à 10:57

Les fraises du Québec arrivent plus tôt cette année

Publié le 02/06/2021 à 10:57

Par La Presse Canadienne

(Photo: Paul Chiasson pour La Presse Canadienne)

L’Union des producteurs agricoles (UPA) annonce que l’arrivée des fraises du Québec sur les étals aura lieu cette année dès le début du mois de juin, deux semaines plus tôt qu’à l’habitude, grâce à un printemps très doux.

L’UPA assure que malgré de récents épisodes de gel dans certaines régions, les producteurs ont réussi à protéger leurs champs de fraises.

Quant aux framboises du Québec, elles seront disponibles le mois prochain.

L’UPA précise que les fermes ouvriront leurs kiosques de produits frais sous peu. L’autocueillette des fraises d’été devrait débuter aux alentours du 19 au 24 juin dans la grande région de Montréal et la semaine suivante dans la région de Québec.

L’autocueillette des framboises s’ouvrira à peu près simultanément dans toutes les régions du Québec en juillet.

Quant aux fraises et aux framboises d’automne, elles arriveront au mois d’août. La fin de la saison de ces petits fruits est prévue pour octobre.

L’UPA fait remarquer que les producteurs du Québec utilisent plusieurs techniques pour assurer une offre de fraises et framboises locales le plus longtemps possible: en serre, sous des bâches, en plasticulture, en rangs nattés, sous tunnels et hors-sol.

Plusieurs fermes offrent des fraises de serre dès le mois de juin.

 

À la une

Pourquoi l'harmonie est-elle si importante dans les familles en affaires?

BLOGUE INVITÉ. L'harmonie est importante dans les familles en affaires. Voici des conseils pour la maintenir.

Marketing: découvrez quel est votre niveau de maturité numérique

25/09/2021 | lesaffaires.com

Participez à ce sondage pour obtenir le score de maturité numérique de votre entreprise.

Préparez-vous à de l’instabilité politique à Ottawa

25/09/2021 | François Normand

ANALYSE. Depuis 1962, 10 des 20 élections fédérales ont produit un gouvernement minoritaire. Depuis 2004, c'est 5 sur 7.