Commensal ferme trois restaurants et se restructure

Publié le 28/05/2013 à 15:16, mis à jour le 28/05/2013 à 15:31

Commensal ferme trois restaurants et se restructure

Publié le 28/05/2013 à 15:16, mis à jour le 28/05/2013 à 15:31

Par lesaffaires.com
Commensal

Gestion Commensal, propriétaire des restaurants et de la marque de produits d’épicerie Commensal, annonce qu'elle dépose un avis d'intention de faire une proposition aux termes de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité, dans le but de restructurer ses activités.

L’entreprise soumettra une proposition pour établir les conditions de la restructuration de ses dettes ainsi que de ses autres obligations envers ses créanciers. Entre temps, les restaurants de Québec, Boisbriand et Toronto cesseront immédiatement leurs activités. Toutefois, les produits de marque Commensal continueront à être disponibles en magasin.

«Il s’agit d’une décision d’affaires qui a été extrêmement difficile pour nous. Mais force est d’admettre qu’il s’agissait de la seule conclusion possible malgré tous les efforts que nous avons déployés au cours des dernières années pour améliorer et assurer la viabilité de la restauration Commensal. Notre organisation fera tout ce qui est en son pouvoir pour relocaliser les employés touchés», a déclaré Pierre Marc Tremblay, président et chef des opérations de Gestion Commensal.

La firme Richter a été retenue pour assister la direction dans l'élaboration d'une proposition pour ses créanciers.

«Résultats moyens»

Six mois après avoir introduit de la viande dans les restaurants Le Commensal pour stopper l’érosion de la clientèle, les résultats étaient « moyens », avait avoué le pdg de la chaîne, Pierre Marc Tremblay, au cours d’un entretien téléphonique avec Les Affaires à la mi-mai.

Les ventes de la chaîne sont en baisse de 10 % par rapport à il y a cinq ans, mais le nombre de clients, qui est aussi en baisse de près de 5 % par année depuis cinq ans, semble s’être stabilisé à plus ou moins 1 % depuis l’automne.

« C’est un peu court, six mois ; je me donne jusqu’à l’automne avant de tirer de véritables conclusions », précisait l’homme d’affaires, également propriétaire des restaurants Pacini.

En 2012, M. Tremblay a créé Commensal&cie, à Boucherville, pour tester le concept du flexitarisme, ou végétarisme occasionnel. Les ventes de ce restaurant, le seul « &cie » de la chaîne, ont augmenté de 30 % en un an. Mais l’introduction de crevettes, de crabe et de poulet n’a pas eu d’impact significatif sur l’ensemble de la chaîne. « Nous évoluons dans un marché très concurrentiel », explique M. Tremblay.

Près de 50 % des clients des restaurants Le Commensal optaient pour des produits avec viande. Cela ne convainquait pas pour autant le restaurateur. «Ces mêmes clients seraient-ils venus quand même ? Reviendront-ils plus souvent maintenant qu’il y a de la viande ? À l’automne, j’aurai une idée plus précise», ditsait-il.

Puis il ajoutait : «Nous avons beaucoup de défis devant nous, mais ces restaurants vendent tout de même pour deux millions de dollars par année.»

Concurrence accrue dans l’alimentation santé

Même si seulement 2 à 3 % de la population est végétarienne, Le Commensal a toujours réussi à tirer son épingle du jeu, parce qu’il était seul dans ce marché. Mais avec le souci croissant des gens pour une saine alimentation, les concurrents se sont multipliés. «Il y a de plus en plus de restaurants qui offrent une alimentation saine et végétarienne», dit M. Tremblay, pour expliquer le recul de ses ventes.

Et si de plus en plus de gens consomment occasionnellement des mets sans viande, le nombre de végétariens «purs et durs» régresse, soutient le restaurateur. Voilà pourquoi il aimerait se débarrasser de son étiquette végétarienne et la remplacer par celle, plus large, d’alimentation santé.

M. Tremblay souhaite-t-il se tourner vers l’alimentation bio ? «Ça ne donnerait rien d’essayer de convaincre les gens de manger du brocoli bio s’ils ne mangent pas déjà du brocoli !»

Avec Dominique Froment.

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

17/05/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour le 17/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.