Mercedes investit 60 milliards d'euros en cinq ans dans sa transition électrique

Publié le 02/12/2021 à 13:49

Mercedes investit 60 milliards d'euros en cinq ans dans sa transition électrique

Publié le 02/12/2021 à 13:49

Par AFP

Mercedes fait face, comme l’ensemble du secteur automobile mondial, à la pénurie de composants électroniques, qui a entraîné une baisse de 25% du nombre de voitures vendues. (Photo: 123RF)

Francfort — Le constructeur automobile Mercedes-Benz va investir entre 2022 et 2026 « plus de 60 milliards d’euros », notamment dans l’électrification de ses berlines de luxe, devenues la principale activité du groupe après la scission de la branche poids lourds.

Le Conseil de surveillance a validé jeudi le plan d’investissement pluriannuel pour les voitures et camionnettes, confirmant l’objectif d’un «avenir entièrement électrique» de la marque haut de gamme, a annoncé l’entreprise dans un communiqué.

Mercedes-Benz est la nouvelle appellation du groupe Daimler alors que la branche poids lourds, Daimler Trucks, est en train de se constituer comme entité indépendante et va entrer en Bourse à Francfort le 10 décembre.

L’investissement massif de Mercedes s’inscrit dans la continuité des 70 milliards d’euros d’investissements annoncés l’année dernière pour la période 2021 à 2025, qui couvrait alors le groupe Daimler entier, camions inclus.

Le constructeur automobile s’était dit en juillet prêt à passer au tout électrique «avant la fin de la décennie là où les marchés le permettront», moyennant 40 milliards d’euros d’investissements d’ici 2030.

Il compte aussi «augmenter l’efficacité» en réduisant les coûts fixes, alors que les investissements vont diminuer de 20% d’ici 2025, comparé à 2019.

« Alors que nous réduisons comme prévu les investissements concrets, les dépenses en recherche et développement pour l’électrification de nos produits, ainsi que dans la connectivité et les prochaines avancées en matière de conduite autonome restent à un niveau élevé », note le groupe dans un communiqué.

En parallèle, Mercedes fait face, comme l’ensemble du secteur automobile mondial, à la pénurie de composants électroniques, qui a entraîné une baisse de 25% du nombre de voitures vendues au troisième trimestre comparé à une année 2020 déjà en berne en raison de la pandémie de COVID-19.

Daimler Trucks, qui restera détenu à 35% par la maison mère Daimler, s’attend à faire une entrée dans l’indice Dax des 40 plus grandes valeurs allemandes au premier trimestre de 2022.

 

Sur le même sujet

Bourse: les investisseurs devraient tempérer leurs attentes

S’il risque d’amener des turbulences boursières, le variant Omicron ne devrait pas entraîner un choc boursier majeur.

Les dons en actions gagnent en popularité à l'approche de la fin de l'année

David Brady et son épouse augmentent leurs dons de bienfaisance en faisant cadeau de certaines actions performantes.

À la une

Les compagnies aériennes s'alarment du «chaos» si la 5G n'est pas limitée près des aéroports

Il y a 20 minutes | AFP

Les acteurs du secteur aérien aux États-Unis s’inquiètent des conséquences de la 5G sur les avions.

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d'ici 2026

C’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures.

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.