Analyse: le dollar canadien restera fragile

Publié le 22/10/2008 à 00:00

Analyse: le dollar canadien restera fragile

Publié le 22/10/2008 à 00:00

Par Jean Gagnon
La chute rapide du huard depuis quelques semaines s’explique par la baisse marquée des prix des matières premières. Le dollar canadien est très sensible à la variation du prix des denrées : le facteur de corrélation entre le huard et le prix des denrées est de 0,96 (sur une échelle de 1), juge George Vasic, analyste chez UBS.

Depuis un mois, la valeur du dollar canadien est passée de 0,97 à 0,84 $ US (note: le dollar est descendu à 0,80 $ US mercredi matin), une dévaluation de près de 14 %. Durant cette même période, le prix du baril de pétrole brut a chuté de 35 %, et l’indice phare du Commodity Research Bureau, qui regroupe l’ensemble des matières premières, est tombé de 26 %.

Plusieurs menaces sur le huard
Cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochaines semaines. « Sans un dénouement rapide de la crise financière, les tensions sur le marché du crédit amplifieront les risques de récession mondiale et, par ricochet, affaibliront la demande de matières premières », explique Martin Lefebvre, économiste principal au Mouvement Desjardins.
Une baisse des taux d’intérêt au Canada menace également notre devise.

Desjardins estime que l’économie canadienne croîtra d’à peine 0,6 % cette année, ce qui incitera la Banque du Canada à abaisser ses taux directeurs avant la fin de l’année. « Dans ces conditions, le huard pourrait continuer de perdre des plumes au cours des prochaines semaines et tomber jusqu’à 0,80 $ US », avance M. Lefebvre.

Nous traversons une période de remise en question du cycle de la demande des matières premières, ce qui touche l’ensemble des devises des pays exportateurs de denrées. Il est donc plus probable qu’à court terme, le huard se dirige plutôt vers 0,80 $ US que vers 0,90 $ US, souligne Stéfane Marion, économiste en chef adjoint à la Financière Banque Nationale.

Le prix du pétrole reculera encore
M. Marion juge probable que le prix du baril de pétrole recule encore de 20 $ US en raison de la baisse de la demande mondiale.

De plus en plus d’analystes prévoient que le prix du pétrole et de l’ensemble des matières premières continueront de baisser.

Phil Roberts, analyste technique chez Barclays Capital, croit que le prix du pétrole perdra encore 20 $ US, et le prix de l’ensemble des matières premières, le tiers de leur valeur.

Retour à la parité
À plus long terme, par contre, les prix des matières reprendront une tendance haussière, selon les experts sondés par Les Affaires.

« Le développement économique des pays émergents n’est pas un feu de paille », souligne Stéfane Marion. Il fait remarquer que les problèmes découlant de la crise du crédit frappent les pays émergents de la même façon que les pays industrialisés. Mais dès que le système financier recommencera à fonctionner normalement, la demande de matières premières reprendra.

D’ici 6 à 12 mois, dès qu’une reprise modeste se dessinera, les économies émergentes retiendront de nouveau l’attention, prédit pour sa part Martin Lefebvre. « Les cours boursiers renaîtront et les prix des matières premières remonteront », soutient-il.
Dans ce contexte, le dollar canadien pourrait revenir à parité avec le dollar américain, dit-il.

Rétablissement économique en 2009
L’économie mondiale commencera à se rétablir l’année prochaine, selon Avery Shenfeld, économiste principal de CIBC Marchés mondiaux. « La reprise de la demande de pétrole et de matières premières permettra au huard de remonter jusqu’à la parité avec le dollar américain en 2010 », dit-il.

M. Shenfeld ne prévoit pas de récession au Canada, mais il croit que l’économie stagnera pendant quatre ou cinq mois.

À la une

«Ouille, j'ai le doigt entre l'arbre et l'écorce!»

Il y a 9 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Nouveau gestionnaire, je suis coincé entre les demandes contradictoires de mon équipe et des dirigeants.»

Comment gérer l'anxiété liée au magasinage en cette période des Fêtes

Il y a 48 minutes | La Presse Canadienne

Lorsque novembre est arrivé, Sabina Wex a commencé à se sentir anxieuse à l’idée d’acheter des cadeaux.

À surveiller: CGI, Dollarama et Lion Électrique

Que faire avec les titres de CGI, Dollarama et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.