Un deuxième parc national

Publié le 18/09/2010 à 00:00, mis à jour le 16/09/2010 à 14:46

Un deuxième parc national

Publié le 18/09/2010 à 00:00, mis à jour le 16/09/2010 à 14:46

Par Claudine Hébert

Lentement mais sûrement, le très attendu parc national du Lac-Témiscouata, le 24e du genre au Québec, prend forme. Un directeur, Denis Ouellet, a été nommé, et les premiers travaux d'aménagement ont commencé cet été.

Une des particularités de ce nouveau parc de 175 km2, gorgé de forêts centenaires, demeure son vaste potentiel archéologique. " Plus d'une cinquantaine de sites ont été répertoriés. Des premières fouilles ont permis de découvrir la présence de vestiges qui prouvent une occupation humaine il y a plus de 9 000 ans ", rapporte le directeur Ouellet.

Ce deuxième parc national du Bas-Saint-Laurent devrait accueillir plus de 100 000 visiteurs dès la première année. Estimé à 30 millions de dollars (M$), l'aménagement de ce parc devrait permettre le maintien ou la création de 500 emplois, dont une cinquantaine liés au territoire protégé. Lors du passage du journal, en juin, le téléphone sonnait déjà pour les locations de terrain de camping, qui ne seront pourtant pas accessibles avant l'ouverture du parc... à l'été 2012.

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

Il y a 45 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

Il y a 6 minutes | AFP

L'institution a publié un rapport jeudi proposant l'interdiction du «minage», concourant à la création des cryptoactifs.